Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Enseignement supérieur / Réhabilitation de l’université de Cocody - Le ministre Cissé Bacongo débloque un fonds pour les travaux
Publié le samedi 16 juillet 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Gouvernement
© Abidjan.net par DR
Gouvernement ivoirien - Cissé Ibrahima Bacongo, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Fermée depuis la fin de la crise postélectorale, l’Université d’Abidjan-Cocody va retrouver dans les tous prochains jours, un nouveau visage. A l’initiative du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Ibrahim Cissé Bacongo, les travaux de réhabilitation ont démarré le mercredi dernier. Sur le site des travaux, le premier responsable de ce département a confié à la presse être parvenu à obtenir le quitus de son collègue de l’Economie et des Finances pour mobiliser une partie des fonds du budget de l’université de Cocody et du Centre régional des œuvres universitaires (CROU) d’Abidjan. Toutefois, il n’a pas révélé le montant alloué pour ces travaux. «Nous sommes dans la dynamique de la bonne gouvernance sous le Président Alassane Ouattara. Au terme des travaux, nous allons livrer le montant des fonds mis à notre disposition», a-t-il indiqué. Les travaux qui ont commencé par l’élagage, le désherbage, l’assainissement, le nivellement et le ramassage des ordures dans le campus, les amphithéâtres, les salles de travaux dirigés et les bureaux administratifs, n’ont pour autant pas rencontré sa satisfaction. Aussi, a-t-il convié l’opérateur technique retenu à une nouvelle séance de travail pour les instruire sur sa vision. Sur le point de la probabilité de l’année blanche, il a signifié être plutôt préoccupé par éviter des années académiques universitaires interminables. « Les universités ont été fermées pour que nous puissions très rapidement réaliser tous les travaux de sorte à permettre à nos enfants de reprendre les cours dans une ambiance saine. Cela doit nous permettre de mettre un terme aux années académiques en dent de scie. C’est cela, qui nous préoccupe et non une année blanche pour seulement 2010-2011. Il y a des étudiants qui sont en train de terminer les cours de l’année 2007-2008. Nous voulons sortir de tout cela et faire en sorte que, nos universités s’ouvrent à une date et ferment à une autre date bien connue de tous», a-t-il clarifié.

M.T.T

LIENS PROMOTIONNELS