Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Fresco : Le cdt Fofana dépouille les populations
Publié le mercredi 20 juillet 2011   |  Le Temps


Rapports
© Abidjan.net par Emma
Rapports avec les FRCI, démenti des rumeurs... : le Général Ibrahima Coulibaly "IB" déclare être à la disposition du chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara
Mardi 19 avril 2011. Abidjan, Abobo-gare. Le chef du "Commando invisible", le général IB reçoit la presse dans son QG de PK 18, pour rétablir la vérité sur ses rapports avec le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara et préciser sa contribution dans la chute de Gbagbo, ses rapports avec les FRCI et démentir les rumeurs qui circulent sur son compte. Photo: l`adjudant Coulibaly Seydou introduisant la cérémonie


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le bourreau des populations de Fresco se nomme «Cdt Fofana». Ce chef de guerre Frci qui dirige cette zone en fait voir de toutes les couleurs aux braves habitants du département. L’homme, selon les informations qui nous parviennent, s’est spécialisé dans la confiscation des biens des personnes. Lesquels biens sont ensuite revendus au marché noir par ses hommes. Plusieurs motos, à en croire des témoins, auraient été arrachées à leurs propriétaires par le «commandant Fofana» pour être bradées dans les contrées environnantes. Les victimes, impuissantes, sont obligées de garder le silence, sous la menace des armes. Nombre d’entre eux, traqués et soumis à une malicieuse pratique d’extorsion de fonds, sont contraints de se réfugier dans la brousse pendant des jours, lorsque les Frci de Fresco font leur décente dans la ville et dans les villages ciblés. Face à cette barbarie, les populations de Fresco ont été choquées d’entendre l’actuel ministre des Sports, Légré Philippe, qui y animait un meeting le 16 juillet, parler de réconciliation nationale. De bonnes sources, c’est dans une totale indifférence des habitants de la ville de Fresco que celui-ci a délivré ce message que tous ont qualifié d’hypocrite. D’autant plus que les cadres Lmp de la région sont persécutés et ont du prendre la fuite pour échapper à la prison, voir à la mort. En outre, les chefs Frci de Fresco auraient prévenu que quiconque se présentera aux élections législatives pour le compte du Fpi ou de Lmp sera arrêté ou exécuté, avant que son village ne soit brûlé. C’est dit-on, le message que «commandant Fofana» et ses hommes font passer actuellement pour traumatiser les populations de Fresco déjà terrorisées par les hommes en armes de Ouattara qui commettent des exactions et des crimes de tous genres, à longueur de journée, à Fresco.

Yves Cézanne

LIENS PROMOTIONNELS