Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Commission dialogue, vérité et réconciliation: Le président Alassane Ouattara donne pleins pouvoirs à Banny
Publié le lundi 25 juillet 2011   |  Le Nouveau Réveil


Commission
© Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation par DR
Commission Dialogue-vérité-réconciliation: Franck Kouassi Sran, porte-parole de Charles Konan Banny
Jeudi 7 juillet 2011. Abidjan. Cabinet du Président de la Commission Dialogue-vérité-réconciliation. Le porte-parole du Président Charles Konan Banny, Franck Kouassi Sran échange avec la presse nationale sur les activités de la Commission


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le texte de loi qui ouvre la voie officielle de la mission du président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr) a été présentée hier, à la presse par Sran Kouassi, porte parole du Premier ministre Charles Konan Banny. Il s'agit de l'ordonnance N° 2011 167 du 13 juillet portant création, attributions, organisation et fonctionnement de la Cdvr. A la lecture de cette feuille de route contenant 29 articles, on peut dégager deux (02) axes principaux. Le premier est que du point de vue institutionnel, ce texte de loi donne une autonomie à la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation. Elle jouit d'une indépendance fonctionnelle et financière. " Elle a un mandat de deux (02) ans ", a indiqué le conférencier.

Quant au second axe, toujours à en croi re Sran Kouassi, il concerne les attributions ou pouvoirs de la Cdvr. Selon le conférencier, on peut les scinder en deux (02) catégories. Il s'agit, d'une part, des attributions correctives. En d'autres termes, celles qui ont pour fonction de panser les plaies. Et d'autre part, les attribu tions préventives qui visent à faire en sorte que les problèmes identifiés ne se reproduisent plus. Ce texte de loi, a promis le porte parole de la Cdvr, sera complété par un règlement intérieur qui précisera la façon dont la Commission va mettre en oeuvre ses activités. La Cdvr, dans son organisation, est composée d'un président, de trois (03) vice présidents et de sept (07) commissaires centraux représentant respectivement le Nord, le Sud, l'Ouest, l'Est, le Centre de la Côte d'Ivoire, la diaspora ivoirienne et les résidents africains et non africains.

DJE KM

LIENS PROMOTIONNELS