Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

L’Union Africaine chez Charles Konan Banny / SEM Ferdinand Montcho (Pdt du CPS de l’UA) : "L’UA est obligée de soutenir les nouvelles autorités"
Publié le jeudi 28 juillet 2011   |  Le Mandat


Institutions:
© Getty Images
Institutions: le premier ministre Charles Konan Banny présidera la Commission Vérité-Réconciliation
Photo: l`ancien premier ministre Charles Konan Banny


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


En mission en Côte d’Ivoire, du 25 au 30 juillet 2011, la délégation (6 membres issus des 5 régions du Continent africian) du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine conduite par SEM l’Ambassadeur Ferdinand Montcho du Bénin, Président en exercice du CPS pour le mois de juillet, était hier, au cabinet du Président de la Commission Dialogue-Vérité-Réconciliation (CDVR), Charles Konan Banny. Cette délégation était accompagnée par la Commission de l’Union Africaine en Côte d’Ivoire (7 membres). La délégation du président Montcho et le Président de la CDVR ont échangé sur la situation post-crise en Côte d’Ivoire et plus particulièrement sur la réconciliation de tous les acteurs de la crise. Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA était ainsi venu soutenir la Côte d’Ivoire et la CDVR dans cette phase décisive de l’avenir du pays d’Houphouët-Boigny qui était, jadis, un havre de paix. Ce qui a attiré de nombreux autres citoyens du monde en quête de tranquillité et de stabilité. Pour le chef de la délégation du CPS de l’UA, cette visite s’imposait dans le sens où la Côte d’Ivoire a besoin du soutien de tous ses pays frères. "Nous sommes venus échanger avec le Président de la Commission Dialogue-Vérité-Réconciliation et lui apporter le soutien de l’Union Africaine et son Conseil de paix et de sécurité dans cette lourde mission de réconciliation", a-t-il dit. Il a, par la suite, donné les raisons profondes de ce soutien de l’UA aux nouvelles autorités de la Côte d’Ivoire. "L’Union africaine est obligée de soutenir la Côte d’Ivoire. Elle a toujours accompagné la Côte d’Ivoire qui est son espace chéri. Un espace chéri, je le dis, parce que les Africains, sans exclusive aucune, avaient toujours été accueillis et leur sécurité avait toujours été garantie. C’est pour cela que l’Union Africaine n’était pas du tout à l’aise quand la situation a tourné au drame en Côte d’Ivoire. Donc, il était important que l’Union Africaine accompagne les nouvelles autorités de Côte d’Ivoire afin de les aider et que la Côte d’Ivoire retrouve ses lettres de noblesse", a soutenu SEM l’Ambassadeur Ferdinand Montcho du Bénin qui était entouré des autres membres du CPS, Colonel Abdoulaye Condé du Tchad, SEM l’Ambassadeur Andrew Hama Mtetwa du Zimbabwe, SEM l’Ambassadeur Amadou N’diaye du Mali, le 2e conseiller El Alem Ould Hamza, Ambassadeur de la Mauritanie, Mme la chargée d’Affaire Beatrice Karago du Kenya et de SEM Charles Konan Banny, Président de la CDVR.

GUY TRESSIA

LIENS PROMOTIONNELS