Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article


Comment

Dernières dépêches



Économie

Paiement de la dette intérieure/L’Administration et les fournisseurs cherchent le consensus
Publié le samedi 30 juillet 2011   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La question de la dette intérieure préoccupe la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique. En vue de préparer le paiement des mandats des prestataires et fournisseurs de l’Etat, Adama Koné initie une série d’échanges avec des responsables syndicaux. « Je veux partager avec vous, nos partenaires, ma vision pour un meilleur traitement des mandats », dit-il. Il s’agit, en effet, de mettre en  place une plate-forme de collaboration au sein de laquelle fournisseurs et Trésor public élaboreront ensemble des règles d’affectation des ressources allouées au règlement des factures. « Dans la dynamique de la reconstruction post-crise, l’Etat a besoin d’opérateurs économiques qui investissent. Ces opérateurs, après avoir travaillé, ont besoin d’être payés. Con­vaincu des difficultés rencontrées, ces dernières années dans les paiements, nous avons décidé de revoir notre collaboration avec vous», explique M. Koné. «  Dans la gestion de la trésorerie de l’Etat, la transparence doit être de mise et nous avons décidé de nous inscrire résolument là-dedans», ajoute le patron des caisses publiques. Il estime qu’avec une plate-forme commune, les fournisseurs pourront avoir un traitement correct et équitable  et une oreille attentive à leurs préoccupations. Adama Koné a tout de même précisé : « il ne s’agit pas d’un syndicat. Cette plate- forme consistera pour les services du Trésor public et les fournisseurs  de se retrouver régulièrement et de travailler ensemble sur des dossiers spécifiques». Pour la première fois, tous les syndicats étaient représentés entre autres le Syndicat national des fournisseurs de l’Etat (SYNAFECI), le Syndicat national des entrepreneurs du bâtiment et des travaux publics de Côte d’Ivoire (SYNEBACI). Ils ont  salué cette initiative et ont marqué leur accord pour la mise en  place de ce cadre permanent de concertation devant conduire à un mode opératoire consensuel de paiement des mandats.

R.T

LIENS PROMOTIONNELS