Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Législatives 2011 : La CEI rappelle les conditions de candidature
Publié le mercredi 7 septembre 2011   |  AIP


Résultats
© Reuters par DR
Résultats des Présidentielles 2010: le Président de la CEI, Youssouf Bakayoko et le porte-parole, Bamba Yacouba face à la presse à Paris
Vendredi 31 Décembre 2010. Paris (France)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Président de la Commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko, a rappelé, mardi, lors d’une réunion de l’ensemble des membres de la commission centrale, les conditionnalités pour être député, dans le cadre des élections législatives prévues pour être organisées à la fin de l’année en cours.
Selon le service communication de la CEI citant le M. Youssouf Bakayoko, conformément aux dispositions du Code électoral relatives à l’élection des députés, les futurs candidats doivent la qualité d’électeur, être âgé de 25 ans au moins, être ivoirien de naissance (ou avoir acquis la nationalité ivoirienne depuis plus 10 ans) et n’avoir jamais renoncé à la nationalité ivoirienne.
En plus des conditions d’éligibilité, rappelle le président de la CEI, les candidats à l’élection législative sont tenus "de produire une déclaration de candidature, revêtue d’une signature dûment légalisée", mentionnant "les nom et prénoms du candidat, la date et le lieu de naissance, sa filiation, son domicile et sa profession".
"S’il s’agit d’une liste de candidats, la déclaration doit, en outre, indiquer l’ordre de présentation des candidats", souligne le premier responsable, relevant, par ailleurs, que la déclaration de candidature, pour chaque candidat, doit être obligatoirement accompagnée d’une déclaration personnelle revêtue de sa signature dûment légalisée, d’un extrait de l’acte de naissance ou du jugement supplétif en tenant lieu, d’un certificat de nationalité, d’une déclaration sur l’honneur de non renonciation à la nationalité ivoirienne, d’un extrait du casier judiciaire, d’un certificat de résidence, et d’une attestation de régularité fiscale.
Ces pièces doivent être datées de moins de trois mois, insiste-t-on.
Selon le président de la CEI a tenu à souligner au cours de la réunion que "la déclaration qui doit être accompagnée, le cas échéant, d’une lettre d’investiture du ou des partis ou groupements politiques qui parrainent la candidature, et d’un cautionnement de 100.000 FCFA, par candidat, doit être déposée au siège de la CEI 45 jours avant le scrutin.
"La CEI dispose d’un délai de sept jours, à compter de la date de dépôt, pour arrêter et publier la liste des candidats retenus", a conclu son président qui a invité tous les services et directions techniques de l’institution "à mobiliser et à fédérer toutes les énergies pour l’organisation des élections législatives transparentes, crédibles et surtout professionnelles comme ce fut le cas de la présidentielle passée".

LIENS PROMOTIONNELS