Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Gaoussou Touré / Ministre des transports de Côte d`Ivoire : « Comme le Libéria, nous voulons créer un pavillon ivoirien »
Publié le mercredi 7 septembre 2011   |  Tam-Tam d’Afrique




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Liquidation d'Air Ivoire et création d'une nouvelle compagnie, restructuration de la Sotra, états généraux de la mer... Les projets et chantiers ne manquent pas dans l'agenda gouvernemental.

Jeune Afrique : Où en est le dossier d'Air Ivoire ?

Gaoussou Touré : L'objectif du gouvernement est de créer une nouvelle compagnie aérienne qui réponde aux ambitions de la Côte d'Ivoire, première économie de l'UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine, NDLR). L'actuel transporteur est en cessation d'activité [ses dettes sont évaluées à plus de 45 milliards de FCFA (68,6 millions d'euros)]. Nous avons nommé le 19 août un nouveau président du Conseil d'Administration, Moussa Diabaté. Il réunira dans les prochains jours le conseil pour prononcer la décision de liquidation et choisir le liquidateur. Cela permettra d'évaluer les actifs et ensuite, on paiera les droits de tous les employés.

A quoi ressemblera le nouveau transporteur ?

Le capital de départ est de 50 milliards de FCFA, réparti entre l'Etat (51%), Air France (35%), et des actionnaires privés ivoiriens individuels qui ont déjà souscrit à hauteur de 14%. Un test de recrutement sera lancé pour engager un nouveau personnel sur la base de la réglementation de l'aviation civile internationale. Air Ivoire avait un personnel pléthorique [environ 400 salariés pour trois appareils en service]. Nous n'allons pas recommencer les mêmes erreurs.
Quels sont les projets pour l'aéroport International d'Abidjan ?
Il s'agit de tout mettre en œuvre pour obtenir avant juin 2012, la certification qui lui permettra d'accueillir des vols vers les Etats-Unis. Il s'agira aussi de réactiver les liaisons aériennes entre la Côte d'Ivoire et l'Europe, et de faire d'Abidjan un hub régional. Nous allons en outre, favoriser la concurrence afin que cela se répercute sur le prix des billets.

La société publique de transports urbains Sotra est aussi en difficulté. Comment comptez-vous la sauver ?

Dans le programme du président Alassane Ouartara, 3396 milliards de FCFA seront consacrés à la modernisation des transports. Un plan de restructuration de la Sotra est en cours de réflexion. L'Etat a lancé un audit pour identifier les défaillances et élaborer une stratégie de développement. Nous avons aussi prévu d'acquérir 300 nouveaux autobus avant la fin de l'année et d'en rénover 150 autres. Nous allons stimuler le transport lagunaire de bateaux-bus pour désenclaver Abidjan. L'Etat aidera la Sotra dans ces investissements et il n'est pas exclu que des intervenants privés soient sollicités.

Quelle est votre stratégie pour relancer l'activité maritime ?

Nous avons de grandes ambitions pour ce secteur. Le mois prochain, nous organisons les états généraux de la mer pour décliner un plan stratégique. Le gouvernement est en pourparlers avec des acteurs privés pour permettre à des opérateurs de battre pavillon ivoirien, comme le Libéria le fait si bien. Nous sommes très avancés sur ce dossier. L'Etat est aussi ouvert à toute étude de création de flottes nationales. Des partenaires se sont déjà manifestés et nous les encouragerons pour que cela devienne une réalité.

LIENS PROMOTIONNELS