Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
International
Article


Comment

Dernières dépêches



International

Libye / Enfin la fin de Kadhafi
Publié le vendredi 21 octobre 2011   |  Nord-Sud


Lybie
© Autre presse par DR
Lybie : Le Colonel Kadhafi mort des suites de ses blessures alors qu`il tentait de fuir la ville de Syrte.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Après avoir dirigé d’une main de fer la Libye pendant près de 42 ans, il a succombé aux blessures reçues, lors de sa capture près de sa ville natale de Syrte.


Kadhafi est mort où il est né. A Syrte. Il l’avait dit et proclamé. Mais il n’est pas mort les armes à la main. Mouammar Kadhafi a tout simplement été arrêté et sans doute tué lors de la chute de Syrte, sa ville natale. «Mouammar Kadhafi a été tué», a annoncé, hier, le Premier ministre libyen Mahmoud Jibril lors d’une conférence de presse à Tripoli. «Nous attendions ce moment depuis longtemps», a-t-il ajouté. «C’est un moment historique, c’est la fin de la tyrannie et de la dictature. Kadhafi a rencontré son destin», s’était auparavant félicité le porte-parole officiel du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi, Abdel Hafez Ghoga. L’ex-leader libyen Mouammar Kadhafi, était en fuite depuis la prise de Tripoli fin août. Le CNT a prévenu Washington de sa mort quelques minutes avant que Mahmoud Jibril ne l’annonce à la presse. L’information évoluait très vite hier. Le ministre libyen de l’Information, Mahmoud Shammam, avait rapporté le témoignage de combattants ayant assuré avoir vu son cadavre. Selon Abdel Hafez Ghoza, porte parole officiel du CNT, Mouammar Kadhafi a été blessé lors de la bataille pour faire tomber Syrte dans la matinée. Dans le même temps, l’Otan a affirmé avoir bombardé un convoi de deux véhicules de pro-Kadhafi dans les environs de Syrte. C’est donc là que les combattants du CNT ont retrouvé le colonel dans un tunnel d’égout. Ils l’ont sorti et filmé. Sans gloire, le colonel Kadhafi qui crachait du feu a déposé les armes, hier. Jusqu’à hier soir, certains observateurs se posaient des questions sur l’origine de la balle qui a coûté la vie au Guide de la Jamahiriya. Selon plusieurs sources, sa blessure [ou sa mort] proviendrait d’un tir des forces de l’Otan, donc d’une arme étrangère et non de l’action des forces du CNT sur place. On sait également que le leader était bien à Syrte et non quelque part dans le désert, ce qui explique évidemment la résistance désespérée des troupes loyalistes dans le bastion de leur chef. Avec cette mort, il ressort clairement qu’il n’y aura pas de procès de l’ex-Guide libyen. Et donc de son régime. En ce sens, la mort de Kadhafi est un échec pour la vérité historique. Sur les nombreux crimes dont il a toujours été accusé. Triste fin pour un dictateur...


Bakayoko Youssouf

LIENS PROMOTIONNELS