Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

INP-HB : Cissé Bacongo reporte la rentrée
Publié le samedi 29 octobre 2011   |  Notre Voie


Activités
© Ministères par DR
Activités gouvernementales: le ministre Cissé Bacongo reçoit le Gouverneur du District d`Abidjan Beugré Mambé sur le chantier de l`Université de Cocody
Lundi 29 aout 2011. Abidjan. Campus universitaire de Cocody


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les étudiants de l’Institut national polytechnique Houphouët Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro vont encore patienter pour effectuer leur rentrée dans cet établissement. Cissé Ibrahima Bacongo, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, par la voix de son directeur général de l’Enseignement supérieur, Mme Aboittier Edmée Mansila, a remis à plus tard cette rentrée dans cet établissement, qui était prévue incessamment. L’argument avancé par la tutelle, des grands travaux pour réhabiliter l’INP-HB. “Raisonnablement, on ne peut pas envoyer des étudiants dans cet établissement sinistré et qui a besoin d’être réhabilité dans son entièreté. Il faut qu’il soit réhabilité avant qu’on ne déclare admis les étudiants au concours d’entrée et qu’on ne fixe une date de rentrée» a déclaré Mme Aboittier. Celle-ci a indiqué que le concours sera lancé dès que les fonds pour financer les travaux de réhabilitation seront disponibles. «En l’état actuel des choses, il est impossible de lancer des concours. Nous allons procéder à un minimum de réhabilitation » a-t-elle lancé. Elle n’a pas révélé le coût global de cette réhabilitation. Elle a seulement précisé que les travaux d’électricité se chiffrent à 2 milliards 500 millions FCFA. Un audit général a-t-elle déclaré sera diligenté par une équipe de spécialistes. Ce qui aboutira a-t-elle souligné sur un état chiffré des lieux et la mise en place d’un plan de développement stratégique. Le ministère de tutelle de qui dépend cet institut n’a t-il pas un droit de regard sur la gestion de cet institut dont le DG, Ado Gossan a dirigé cette institution scolaire sous Cissé Bacongo ? s’est interrogé la presse. «Nous n’avions pas forcément la latitude d’intervenir comme nous le souhaitions Des rapports ont été faits pour dénoncer les disfonctionnements, mais il n’y a pas eu de suite » s’est-elle expliqué. Elle a déclaré que la gestion de cet établissement n’était pas bonne. 171 agents fictifs dit-elle figurent nulle part sur le fichier. Elle a annoncé la mise en place d’une nouvelle administration par la nomination future d’un DG qui sera sélectionné par appel à candidature ; la définition de critères de sélection plus rigoureux des candidats à l’entrée en classe préparatoire et en première année des classes d’ingénieur ; l’organisation des concours d’entrée sur la base de procédures bien identifiées et transparentes ; un audit de la gestion de l’INP-HB. Les non dit de sa conférence de presse, c’est qu’Ado Gossan est contraint à la porte de sortie, dans le viseur du ministre Cissé Ibrahima Bacongo.

Charles Bédé

LIENS PROMOTIONNELS