Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Laurent Akoun : “Gbagbo n’ira pas à la Cpi ”
Publié le mercredi 2 novembre 2011   |  Notre Voie


Crimes
© Getty Images
Crimes commis pendant la période post-électorale : Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo à Abidjan
Le nouveau Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d`Ivoire, Antoine Arnauld Akodjenou et Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno Ocampo lors d`une conference de presse


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


“Gbagbo n’ira pas à la Cpi”. Ces propos sont du secrétaire général par intérim du Fpi qui s’est voulu rassurant devant les militants Fpi du Zanzan concernant la question à polémique du transfert du Président Laurent Gbagbo à la Cpi. Il a ajouté que le fondateur du Fpi est innocent, contrairement à ce que l’on tente de faire croire. En lieu et place du recomptage des voix que Gbagbo a proposé, Alassane Dramane Ouattara et ses soutiens internationaux dont la France et les Etats-Unis ont plutôt fait la guerre. Laurent Akoun a mis en garde le régime Ouattara contre les conséquences graves que pourraient entraîner une telle décision. “Laurent Gbagbo n’ira pas à la Cpi. Si par extraordinaire il devait y aller, il partirait avec Guillaume Soro et Dramane Ouattara”, dira-t-il. Sur la participation du Fpi aux législatives, il a rappelé les conditions du parti qui tournent autour de la libération des prisonniers politiques, la recomposition de la Cei et le règlement du problème de l’insécurité. “Le problème de la participation du Fpi aux législatives n’est pas un problème de postes”, a-t-il indiqué pour répondre à Ouattara, qui a proposé d’octroyer un poste de vice-président de la Cei au Fpi.

C. EBrokié

LIENS PROMOTIONNELS