Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Présentation du rapport annuel de la Cndhci : Victorine Wodié dénonce les atteintes aux droits de l’Homme
Publié le jeudi 3 novembre 2011   |  Le Temps


Commission
© Ministères par DR
Commission Nationale des Droits de l`Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI): Le Président Victorine Wodié


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La présidente de la Commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (Cndhci), Mme Victorine Wodié, a déclaré le lundi 31 octobre 2011, au cours de la cérémonie de présentation de son rapport annuel 2010, qui s’est déroulée au ministère des Affaires étrangères que, «les droits de l’Homme constituent le socle de toute société moderne et prospère et un indice de bonne gouvernance et de démocratie. Le rapport présenté par la présidente de la commission nationale des droits de l’Homme de Côte d’Ivoire, fait état de graves atteintes et des violations des droits économiques, sociaux et culturels (Desc) des populations survenus lors de la crise postélectorale. A cet effet, la Cndhci a fait plusieurs recommandations à l’Etat de Côte d’Ivoire. Il s’agit entre autres, de la prise en compte des mesures propres à lutter contre l’impunité et l’instauration de mécanismes favorisant l’accès équitable des jeunes à l’emploi. Aux acteurs politiques ivoiriens, la présidente du Cndhci a suggéré le respect des institutions et des lois de la République et l’Education des militants aux règles de la démocratie. Quant aux partenaires de l’Etat, Mme Victorine Wodié leur a recommandé, l’accompagnement de la Côte d’Ivoire dans son programme de reconstruction post-crise et leur soutien aux institutions et organisations des droits de l’homme. La présidente a saisi cette opportunité pour suggérer aux populations vivant en Côte d’Ivoire, d’accepter la réconciliation dans la vérité, la justice et le pardon, de respecter les lois et les institutions de la République. Mme Victorine Wodié a par ailleurs salué les avancées notables de sa structure, dévouée à la question relative aux droits de l’Homme, à savoir, la prise en compte par les autorités de quelques unes des recommandations de ses rapports précédents. Ce sont entre autres, la ratification par le chef de l’Etat de Côte d’Ivoire, des protocoles facultatifs aux droits des enfants et des protocoles additionnels à la charte africaine des droits de l’homme.
Jean-Baptiste Essis

LIENS PROMOTIONNELS