Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Activités des partis politiques : Le Rhdp à l`école du libéralisme européen sur invitation de la Fondation Friedrich Naumann
Publié le mercredi 9 novembre 2011   |  Partis Politiques


Activités
© Partis Politiques par DR
Activités des partis politiques : Le Rhdp à l`école du libéralisme européen
Une forte délégation du RHDP séjourne en ce moment en Europe sur invitation de la fondation allemande Friedrich Naumann pour la liberté


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Une forte délégation du RHDP séjourne en ce moment en Europe sur invitation de la fondation allemande Friedrich Naumann pour la liberté. Ce voyage d'études s'étend sur une semaine du 6 Novembre jusqu'au 12 Novembre entre Bruxelles et Berlin sur le thème de LA PARTICIPATION AUX RESEAUX LIBERAUX ET LA FORMATION ET LA GESTION DES COALITIONS. Elle offre une unique opportunité de rencontrer des instances très importantes de l'Europe.

Cette organisation, d'obédience libérale créée il y a de cela un peu plus de 50 ans oeuvre pour la paix, la liberté et le respect des principes chers aux libéraux comme l'économie de marché, l'Etat de Droit, le respect des droits de l'homme, mais aussi la participation active des femmes et des jeunes dans la vie politique et dans le développement. Après toutes les années difficiles de notre pays, qu'elle n'a jamais cessé de soutenir, elle souhaite accompagner ses efforts de paix et de développement à travers un soutien plus prononcé aux populations et aux élites politiques. La fondation a sa base de l'Afrique de l'ouest à Dakar et s'apprête à tenir ses engagements en ouvrant dans les mois à venir sa branche ivoirienne. C'est donc logiquement que le RHDP et ses alliés, ont vu leur approche libérale récompensée par ce voyage d'études financé par l'organisation auquel ont participé 7 personnes issues des groupes réunis en son sein majoritairement. Cette haute délégation du RHDP conduite par le Professeur Alassane Salif N'diaye est composée du ministre Yapo Yapo Calice (PDCI), le Professeur Lemassou Fofana (RDR), Me Affoussy Bamba (FN), M Angui Kouassi Pascal et M N'gbala Yao Antoine (MFA), Mme Loukou-Yao Valentine pour le compte de l'UPCI et Issiaka Konaté du Royaume Uni pour assister le groupe.

La délégation a été accueillie par Christina Brunnenkamp et Ellen Madeker qui travaillent toutes les deux au bureau Européen de Bruxelles pour la fondation Naumann. La tournée elle-même est sous la supervision de Werner Nowak qui est directeur pour l'Afrique de l'Ouest de cette institution.

La délégation du RHDP et ses alliés est hébergée dans les enivrions des bureaux du parlement Européen et dès la première journée elle a pu échanger avec la Hollandaise Lousewies van der Laan qui est vice présidente du parti européen des Libéraux Démocrates, mais aussi ancienne leader du parti hollandais D66 et qui a été bien entendu députée Européenne . Mme Der Lan a aussi été chef de cabinet à la cour pénale internationale. Elle a parlé des coalitions, de la nécessité de surpasser les intérêts personnels pour s'orienter vers le commun, ou intérêt national afin de faire avancer une coalition. Elle a donné l'exemple de son pays et partant son expérience personnelle pour une gestion plus bénéfique des conflits au sein de la coalition. Avant elle, la délégation a aussi échangé avec le Président de la fédération internationale de la jeunesse Libérale, le jeune Thomas Leys et aussi Didrik de Schaetzen qui dirige l'unité de communication pour les Libéraux en Europe (ELDR), au sein de la communauté Européenne.

De l'avis des participants, ce voyage offre une opportunité unique pour comprendre le mode de fonctionnement de l'Union européenne à travers une visite de l'institution mais également de prendre des contacts avancés et comprendre les coalitions. Ce sera également l'occasion d'aider à la visite très prochaine du président de la république au siège du parlement européen vers la fin du mois.

La journée de Mardi a commencé par une visite des locaux de la fondation Friedrich Naumann sur l'avenue Cortenbergh à Bruxelles et une rencontre avec son responsable local qui est en charge du dialogue politique international pour la fondation qui en a expliqué leur rôle dans la capitale européenne comme un canal de liaison entre les institutions européennes et engager des actions en soutien.

Cette même journée a permis de rencontrer et de parler avec Filiberto Ceriani Sebregondi. M Sebregondi est le chef de l'unité pour les relations avec l'Afrique de l'Ouest au niveau du service européen pour l'action extérieure. Il sera le prochain ambassadeur de l'Union Européenne en Tanzanie. Ce dernier a expliqué le soutien de l'Union, avant, pendant et après la crise, mais aussi pour faire face aux défis majeurs de la Côte d'Ivoire tant au niveau de l'éducation, de l'armée, des institutions et tous les secteurs de développement et ce soutien sera confirmé pendant la visite du président de la république aux institutions européennes.

La journée s'achèvera sur une rencontre avec Nick Branson (coordonnateur du réseau Libéral Africain) et le député Libéral Anglais Don Foster qui s'était rendu très célèbre dans son pays en battant dans son fief le leader de cette époque du parti conservateur anglais, Chris Patten. Ce dernier est aussi Président du comité parlementaire de culture, des médias et du sport pour les Lib Dem UK et gouverneur de la fondation de Westminster (Londres) pour la démocratie. Il a donné une vision interne de la coalition britannique qui dirige le Royaume Uni. Don Foster, MP, a expliqué comment cette coalition a été créée et quelles en sont les bases fondamentales. Selon lui, dans une coalition on peut se voir dans l'obligation de prendre une décision qui est contraire à ce que l'on a préalablement dit ou soutenu en tant que parti seul. Il a aussi parlé de canaux de communication entre les ministres et les députés qui bien qu'étant à l'assemblée nationale ne font pas partie du cabinet ministériel et qui pourtant doivent véhiculer des idées de régions ou des départements. Quant à la délégation du RHDP, elle a partagé ses expériences d'une coalition dans un environnement complètement différent et avec des réalités différentes, mais avec un objectif commun: Une bonne démocratie au service du peuple. Cette partie du séjour sur Bruxelles s'achève sur une évaluation de la première partie du voyage et des échanges après un déjeuner avec Francis Burstin, un habitué de la Côte d' Ivoire et qui était responsable des relations extérieures du mouvement réformateur belge, un parti membre de l'Internationale Libérale. Encore une autre occasion de parler des exigences et des spécificités des coalitions.

La visite se poursuivra sur Berlin avec des rencontres de haut niveau au bénéfice de la Côte d'Ivoire. Le moins que l'on puisse dire c'est que le programme de visite de la haute délégation du RHDP est très chargé. La fondation Naumann aura déjà fixé ses objectifs dans sa collaboration avec la Côte d'Ivoire qui est de se mettre au service des populations et d'aider les responsables politiques pour la consolidation des acquis démocratiques et la création de l'Etat de droit, gages nécessaires pour un développement durable et en soutien aux espoirs de liberté totale.

Cellule de communication Ouest Africaine pour Friedrich Naumann

LIENS PROMOTIONNELS