Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Le gros cadeau que doit offrir en retour au couple Ouattara: Le Moyen-Cavally et la région des Montagnes reçoivent leurs dons ce week-end
Publié le dimanche 13 novembre 2011   |  Soir Info


Caravane
© Présidence par Zamblé
Caravane de charité et de solidarité de la Fondation "Children of Africa": Mme Dominique Ouattara offre pour 200 millions de médicaments aux populations des Montagnes
Mardi 08 novembre 2011. Abidjan. Direction technique du ministère de la Santé, au Plateau. Mme Dominique Ouattara offre aux populations du District des Montagnes, d’importants équipements et matériels médicaux d’une valeur estimée à plus de 200 millions de FCFA


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Depuis plus de 10 ans, l’Ouest de la Côte d’Ivoire est dans toutes les mémoires. Nous en savons les raisons. C’est en tant que fils, cadre, et témoin privilégié grâce à mon métier de journaliste, de cette vaste région, que je prends une fois encore ma plume pour adresser cette supplique à mes parents, frères et sœurs, autochtones et allogènes, du Grand ouest, car, nous sommes à un tournant décisif après la grave post-crise.
J’entamerai mes propos par relever un fait d’importance humanitaire capitale dont l’empreinte sur la vie de nos populations est indéniable: le geste de la Première Dame, Mme Dominique Ouattara, présidente de « Children of Africa ». En effet, le mardi 08 novembre 2011, l’épouse du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a offert, à travers sa prestigieuse fondation, des dons d’une valeur de 500 millions francs Cfa, au Plateau, aux populations du Moyen-Cavally et des Montagnes. Ces dons sont composés de quatre (04) ambulances destinées aux villes de Guiglo, Duékoué, Bangolo et Toulépleu, le mobilier et l’équipement biomédical complet du nouveau centre de santé du quartier Duékoué carrefour, ainsi que 500 kits d’incitation à la consultation prénatale, 300 boîtes d’accouchement, 200 lits d’hospitalisation, 200 matelas, 100 tables d’accouchement, 50 tables de consultations gynécologiques, 20 fauteuils roulants, 20 couffins pour les nouveaux-nés, des médicaments de première nécessité et du matériel biomédical destinés aux centres de santé de Man, Bangolo, Logoualé, Duékoué, Guiglo, Bloléquin, Toulépleu, Taï et Zagné. A cette cérémonie de remise de dons, Mme Dominique Ouattara avait annoncé l’organisation, du 14 au 19 novembre 2011, d’une vaste campagne de vaccination gratuite contre la fièvre typhoïde, et de déparasitage systématique des populations dans les villes de Duékoué, Guiglo, Toulépleu et Bloléquin. En outre, une tournée dans ces régions, afin d’apporter des vivres et des non-vivres aux déplacés et aux populations du Grand ouest. Ce sont 1000 kits scolaires comportant des uniformes et des cartables pour les enfants, 20 broyeuses et 20 décortiqueuses multifonctionnelles, des machines à coudre, des cuisinières et des congélateurs pour le foyer féminin de Guiglo. Aux déplacés, la Fondation de Mme Dominique Ouattara a prévu, également, des vivres et des non-vivres composés de sacs de riz, de cartons d’huile, de savons et de vêtements. Mme Dominique Ouattara n’a pas oublié le corps préfectoral. Ainsi, ce sont 30 ordinateurs de bureau, 30 imprimantes et 10 fax multifonctions qu’elle offre aux représentants de l’Etat dans notre région. Tout ce que la Première dame de Côte d’Ivoire avait promis est chose faite et bien faite.
Après avoir échangé avec des fils du Grand ouest pour s’imprégner des réalités, elle envoie une délégation, aujourd’hui samedi 12 et demain dimanche 13 décembre 2011, dans les régions du Moyen-Cavally et des Montagnes.
Tous les sacrifices que fait Mme Dominique Ouattara en faveur de ses frères de l’Ouest, en prélude à la visite d’Etat décalée du président de la République, son illustre époux, c’est pour traduire ce qu’elle ressent profondément dans sa chair et dans son âme, comme elle le dit elle-même : «(…) Je sais les difficultés que vous traversez (…) Face à la grande détresse qui vous affecte et qui m’attriste profondément, j’ai tenu à vous apporter tout mon appui pour vous aider à retrouver de meilleures conditions de vie… Je sais que cette crise nous a tous profondément ébranlés et votre région a été l’une des plus meurtries. Je vous demande de reprendre courage, nous sommes tous avec vous». Effectivement, par ses dons, l’Ouest sait qu’elle ne l’a pas oublié ; que son époux qui a choisi d’effectuer sa première visite d’Etat dans l’hinterland dans le Grand ouest ne saurait l’oublier.
Les dons de la Première dame sont d’un grand soulagement pour tous, au moment où des réfugiés au Libéria et des réfugiés internes, cachés en brousse, rentrent au village. Avec du baume au cœur pour participer aux élections législatives mais prendre une part surtout active au processus de réconciliation nationale.

Les élections législatives, voici l’autre volet de mes préoccupations. Comme l’indiquait plus haut la Première dame, que je ne remercierais jamais assez ainsi que sa fondation et son cabinet, notre « région a été l’une des plus meurtries », disons la plus meurtrie de toutes les régions ivoiriennes. Mais aussi, pour avoir beaucoup souffert, le monde entier est au chevet de la région ouest : Onuci, associations humanitaires, Ong, le chef de l’Etat, son épouse, le gouvernement et bien d’autres personnes. Et cette vaste région qui a tant souffert qui est déjà, je puis l’affirmer, en campagne pour le 11 décembre 2011. Et la question vient automatiquement à l’esprit : quelle campagne électorale dans le Moyen-Cavally et dans la région des Montagnes ? Je voudrais ici aussi citer notre généreuse donatrice, Mme Dominique Ouattara : «Aujourd’hui, il faut penser à la paix et à la réconciliation entre tous les frères et sœurs. Il faut accepter de se parler, de se pardonner et de vivre ensemble». Mes chers parents, frères et sœurs, acceptons donc de nous parler de nous pardonner. Comme on le dit chez nous, si tu as coupé ta propre chair pour la manger, tu n’as pas mangé de viande. Alors, pas de propos guerriers encore pour des questions électoralistes, surtout que les élections législatives sont des élections locales. Au niveau du Rhdp, l’idéal aurait été que nous allions à ces élections, grâce à des compromis, en rangs serrés. Car, l’objectif, nous le savons, c’est de donner une majorité parlementaire confortable au président de la République, Alassane Ouattara. Bien malgré lui, le Rhdp va aux législatives en rangs dispersés. Candidats Pdci, Rdr, Udpci, Mfa se retrouvent face-à-face sur le terrain. Tous les regards sont tournés vers l’Ouest une fois de plus. Et chacun retient son souffle. Le plus beau cadeau que le Rhdp puisse offrir au président Alassane Ouattara, c’est de mener une campagne exemplaire et fair-play, une campagne civilisée qui reflète notre alliance pour ne pas faire le lit de nos adversaires. Et surtout offrir au chef de l’Etat des postes électifs afin qu’il gouverne la Côte d’Ivoire aisément et pleinement.
Tel est le sens de l’appel que je voudrais lancer aux militants Rhdp de l’Ouest. Donner une majorité parlementaire au président de la République, comme le recommandent MM Bédié et Ouattara, qui permettra au dernier de dérouler son programme de gouvernement. L’Ouest a besoin de ce programme de gouvernement du chef de l’Etat. L’Ouest a besoin de Ouattara. Déjà, des actes concrets sont posés en faveur de notre région avant son arrivée. Nous devons faire en sorte de préserver jalousement les acquis présidentiels. Je le dis, jusqu’au samedi 10 décembre 2011, des compromis sont encore possibles entre candidats du même camp, Rhdp. Les législatives sont des élections locales. Ce qui veut dire que nous nous connaissons. Il faut éviter de brouiller les cartes d’un candidat de notre bord pour faire le lit de l’adversaire

Le mot d’ordre au cours de ces législatives: majorité parlementaire confortable au chef de l’Etat pour qu’il déroule son programme de gouvernement. Car, sans majorité parlementaire, pas de réalisation de programme de gouvernement, pas de développement du Moyen Cavally et de la région des montagnes comme le chef de l’Etat entend le faire. L’ouest, plus que toute autre région de Côte d’Ivoire, a besoin du programme de gouvernement du président Alassane Ouattara. Mais, avant tout, faisons en sorte que pour ces législatives tout se déroule dans la confiance, dans la sérénité, et dans la paix, pour le bien de notre vaste région, et partant de toute la Côte d’Ivoire. Sans palabres. Sans propos vexatoires, sans guerre surtout. Que Dieu préserve notre région de tout autre danger !

Par Denis KAH ZION
Cadre originaire de l’Ouest, Toulepleu

LIENS PROMOTIONNELS