Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Arrah / Ecarté des législatives par le Pdci-Rda, Ané Boni Siméon, candidat indépendant, défie son parti
Publié le jeudi 17 novembre 2011   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Ané Boni Siméon n’est pas content. Il l’a fait savoir récemment à Arrah, devant les militants et sympathisants du parti sexagénaire. Le candidat indépendant pour la circonscription électorale d’Arrah, Kotobi, Krégbé commune et sous-préfecture, Ané Boni Siméon s’est dit peiné quant au choix du candidat opéré par la direction de son parti le PDCI. «Seules les élections pourront me donner raison parce que sous la bannière de ma candidature indépendante, je serai à mesure de démontrer aux yeux de tous que je suis le candidat du peuple», a-t-il fait savoir. Et d’ajouter qu’il a déjà fait le tour de tous les villages en exprimant et partageant sa vision avec toute la base. Il les a rassurés sur le fait que bien qu’il soit candidat indépendant, «il demeure toujours à leurs côtés, c’est-à-dire qu’il est bel et bien candidat à la députation» ce qui signifie en définitive que leur «choix a été retenu». Le candidat indépendant Ané Boni Siméon, a aussi exhorté les militants de base à exprimer leur choix sur sa personne, de sorte à montrer aux yeux de la direction du parti qu’ils lui ont accordé leur confiance. S’il avoue que l’erreur est humaine et que la direction du parti n’a pas été vigilante, il estime néanmoins que la direction du Pdci-Rda a «mal compris les besoins de la base et s’est trompée». C’est pourquoi, dès son élection, admet-il, il pense créer un cadre de libre expression qui contribuera à montrer que pour faire le choix d’un candidat pour les législatives, «plutôt que de s’inspirer des faits théoriques, la direction du parti gagnerait à consulter au préalable la base sur son avis et ses aspirations de sorte à opérer un choix objectif». Non sans tancer le choix de son parti. «Je demande que tout le monde soit mobilisé et vigilant parce que celui-là même qui a été désigné candidat par la direction du parti, a roulé pendant les deux tours présidentiels pour d’autres partis politiques (LMP)». Il préconise dès lors qu’il soit fait barrage à l’imposture de ce candidat en choisissant le véritable candidat du PDCI qu’il est.
A D

LIENS PROMOTIONNELS