Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Certification des élections : Koenders va-t-il invalider les législatives ?
Publié le samedi 19 novembre 2011   |  Le Nouveau Réveil


Visite
© Partis Politiques par DR
Visite de courtoisie du nouveau Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies: Gérard Koenders chez le Président Henri Konan Bédié
Jeudi 10 novembre 2011. Abidjan, résidence privée du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dès le lendemain de son arrivée en Côte d’Ivoire, le nouveau Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Bert Koenders, a entrepris de rencontrer les responsables politiques, mais aussi et surtout les différentes formations politiques. Ces derniers temps, il fait le tour des partis de l’opposition, par rapport aux élections législatives prévues pour se tenir le 11 décembre prochain. Partout où il est passé, M. Koenders a expliqué qu’il faut que les législatives soient inclusives, c’est-à-dire qu’elles doivent voir la participation de tous les partis politiques, surtout de l’opposition. Or, le Fpi dit qu’il n’y participera pas. La question est donc de savoir si le Représentant de l’Onu ira jusqu’à l’invalidation du scrutin législatif si un seul parti de l’opposition n’y prenait pas part ? M. Koenders avait parlé de la certification de la liste électorale. La Cei a jusque-là respecté ses prescriptions au point d’éliminer de la course certains anciens députés sous le prétexte que leurs noms ne figuraient pas sur la liste électorale. Maintenant, parlant de la certification du scrutin, il revient et insiste sur l’impératif de la participation inclusive de tous les partis de l’opposition. Est-ce à dire que si le Fpi ne participe pas, il ne certifiera pas les législatives ? Chacun sait que les arguments du Fpi ne tiennent pas la route. Mieux, des cadres et députés Fpi ont décidé de compétir et ont déposé leurs dossiers à la Cei, de même que les partis de la coalition du Fpi et des hauts responsables du Fpi. Koulibaly, Appiah Kabran, Gervais Coulibaly, Mel Théodore, ne sont-ils pas de l’opposition ? Ou alors, va-t-on limiter l’opposition au seul Fpi? « La certification n’est pas donnée, c’est quelque chose que nous devons voir tous les jours. », a-t-il dit hier. Certes, M. Koenders, qui est des Pays-Bas, peut avoir une culture de la Gauche, mais la mission qui est la sienne est plutôt délicate, et il doit faire très attention. Surtout dans cette Côte d’Ivoire qui sort d’une crise et qui veut s’en éloigner. Ce serait donc une erreur de s’inscrire dans la logique de blocage en ne certifiant pas les législatives, alors que l’opposition y aura participé.
O. CHERIF

LIENS PROMOTIONNELS