Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Albert Toikeusse Mabri au Fpi lors de l’investiture des candidats de l’Udpci : “Evitez de faire du chantage”
Publié le lundi 21 novembre 2011   |  Nord-Sud


2è
© Abidjan.net par Prisca
2è tour de la présidentielle 2010: Le porte-parole principal du candidat du RHDP, Albert Mabri Toikeusse face à la presse
Mercredi 17 novembre 2010. Abidjan. Maison du RHDP à Cocody Ste-Marie. Le porte-parole principal du candidat Alassane Ouattara, Albert Mabri Toikeusse (photo) anime une conférence de presse, entouré de son équipe composée de Maurice Kakou Guikahué, Joël N’Guessan et Mme Anne Ouloto


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Prévu à 11h30, c’est pratiquement à 14h que la cérémonie d’investiture des candidats de l’Udpci a débuté.

Pour sa deuxième participation aux législatives, ce sont, au total, 96 candidats, 48 titulaires avec leurs suppléants que l’Union pour la démocratie et la paix (Udpci) a investi, samedi dernier, à Abidjan. Pendant des échanges avec la presse, le président du parti,  Albert Mabri Toikeusse s’est prononcé sur la dernière sortie de son homologue du Front populaire ivoirien, Sylvain Miaka Ouréto. « Il faut éviter de faire du chantage parce que, nous aussi, à l’époque, nous aurions pu le faire. Le Rdr aurait pu faire du chantage. En 2000, le Rdr n’était pas candidat, nous sommes allés aux élections. Nous qui étions des candidats proches du général Robert Guéï, alors que notre leader était à Gouessesso et qu’il ne pouvait pas sortir, nous avons été candidats malgré tout. Certains de leurs cadres ont fait acte de candidature. Ce que nous souhaitons, c’est que la démocratie, la transparence, la sécurité soient de mise et que ces élections législatives donnent la chance à la Côte d’Ivoire de retrouver la normalité politique qui nous permettra de renforcer la confiance que la communauté internationale nous fait déjà. Je conseille vivement au Fpi de permettre à la Côte d’Ivoire d’avancer », a-t-il déclaré.
La cérémonie d’investiture a consisté en la remise d’une lettre d’investiture à tous les candidats par le président Mabri, À ses “guerriers’’, celui-ci a donné des instructions fermes : « la victoire est au bout de l’effort. Vous avez notre confiance et vous devez tout faire pour la mériter. La meilleure façon de la faire, c’est de nous apporter la victoire. Vous partez chacun pour gagner », a-t-il dit à ses troupes.
Lui-même, candidat à Zouan-Hounien, c’est le président du comité électoral du parti, Alphonse Woï Messé, qui a remis la lettre d’investiture du parti à son suppléant. Il a expliqué aussi comment le travail s’est fait pour dégager ces 48 candidats des 200 demandes de candidature qu’ils ont reçues. Le porte-parole de ces derniers, Alain Sépia, candidat à Man, a, pour sa part, lancé un défi au Bulldozer, comme on appelle dans la localité, Siki Blon Blaise, candidat indépendant. Il a promis le battre à plate-couture, mettant en doute la popularité de ce dernier dans la localité convoitée.

« Nous avons deux missions : concrétiser notre participation à ces élections et recadrer l’Udpci dans le milieu politique. C’est pourquoi nous devons nous engager avec beaucoup de vivacité. Dans nos circonscriptions respectives, nous devons pouvoir démonter tous nos adversaires  un à un tout en présentant notre projet de société et démontrer notre capacité à représenter nos populations », a-t-il soutenu à l’endroit de ses camarades candidats. Sur les 48 candidats, l’Udpci présentera 6 femmes dont Céline Dié Bonao dans la commune de Duékoué. Dans le district d’Abidjan, le parti aura 9 candidats dont 6 à Abobo et 3 à Yopougon.


Anne-Marie Eba

LIENS PROMOTIONNELS