Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article


Comment

Dernières dépêches



Société

Environnement et cadre de vie en Cote d’Ivoire: le Rapport mensuel de l`Ong Bon air du mois de novembre 2011
Publié le lundi 28 novembre 2011   |  Ivoire-Presse


Retour
© Ministères par DR
Retour de l’administration forestière en zone ex-Cno : le Ministre Nabo Clément installe la Direction Régionale de Bouaké
Le Ministre des Eaux et Forêts, Monsieur NABO Clément, a effectué une mission de travail à Bouaké du 04 au 05 août 2011 pour y installer l’administration de son département et visiter quelques plantations de tecks.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


C’est avec un plaisir renouvelé que l’ONG Bon Air présente son Rapport mensuel du mois de novembre 2011. Ce vingt-deuxième rapport mensuel donne l’état de la protection et de la promotion de l’environnement et du cadre de vie en Côte d’Ivoire.

L’ONG Bon Air constate que la dégradation de l’environnement des cours d’eau en Côte d’Ivoire reste constante. Une de ses illustrations reste la disparition progressive de la Lagune Ebrié sous les salades d’eau douce et le sable qui bouche chaque jour, un peu plus, le lit de la lagune.

L’ONG Bon Air a, toutefois, suivi avec intérêt quelques actions qui militent en faveur de la protection et de la sauvegarde d’un environnement sain au cours de ce mois de novembre 2011.

Le présent rapport comportera donc :

- Le constat de l’état réel de l’environnement en Côte d’Ivoire
- Les recommandations de l’Ong Bon Air

I- Constat réel de la protection, de la promotion de l’environnement et de l’amélioration du cadre de vie
Au chapitre du cadre de vie :

L’ONG Bon Air a constaté une dégradation des conditions d’existence dans le sous-quartier Boribana dans la commune d’Attécoubé (Abidjan), situé justement à cent (100) mètres du Centre ivoirien antipollution (CIAPOL). Ce quartier construit dans le lit de la lagune est de plus en plus englouti sous les eaux qui continuent de monter. Une véritable catastrophe écologique y est en préparation.

L’Ong Bon Air invite les autorités ivoiriennes à vite agir pour reloger les habitants de ce sous-quartier avant la survenue de la catastrophe qui se précise chaque jour, surtout avec les fortes pluies de ce dernier trimestre de l’année.

L’ONG Bon Air se félicite de :

- La relance de la quinzaine nationale de l’environnement dont l’édition 2011 est placée sous le thème : « Le développement durable : gage de la préservation de l’environnement et d’un cadre de vie sain »

II- Recommandations pour une préservation efficace de l’environnement et de l’amélioration du cadre de vie

L’Ong Bon Air s’était félicitée de la signature en avril 2010 d’une convention de don portant sur un montant de 7 milliards 500 millions de Fcfa entre la Côte d’Ivoire et le Japon en vue de la protection des aires protégées de notre pays qui souffre de l’intrusion des braconniers et de la multiplication des plantations en leur sein.

Malgré cet appui, la situation des aires protégées dont la forêt du Banco située en plein cœur d’Abidjan reste une préoccupation. Le cri de cœur du ministre des Eaux et Forêts, ce mois de novembre illustre fort bien la portée des efforts attendus pour la sauvegarde des aires protégées.

En vue d’une protection efficiente de l’environnement et de l’amélioration du cadre de vie, l’ONG Bon Air fait les recommandations suivantes :

• A SEM le Président de la République et à SEM le Premier Ministre

- La prise de décision urgente pour protéger, assainir et valoriser la Lagune Ebrié, ce magnifique plan d’eau qui faisait la fierté de la ville d’Abidjan.

• Au Ministre en charge de l’environnement

- La mise à la disposition des populations vivant en Cote d’Ivoire du code de l’environnement qui, bien que comportant des dispositions utiles pour la protection de l’environnement, reste mal connu du public.

• Au Gouverneur du District d’Abidjan

- La création de latrines dans le district d’Abidjan en vue de lutter contre les dépôts des déchets humains sur les espaces publics.

Fait à Abidjan, le vendredi 25 novembre 2011

Pour le Bureau Exécutif de l’ONG Bon Air

Le Président
Satigui KONE

LIENS PROMOTIONNELS