Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article


Comment

Dernières dépêches



Politique

Y a-t-il crise au Rhdp ?
Publié le mardi 29 novembre 2011   |  Le Mandat




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Rhdp va-t-il voler en éclats ? Selon le président du Mfa, Innocent Anaky Kobéna, il y a une crise au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix(Rhdp). «Pour soigner une plaie, il faut poser un diagnostic sans complaisance», a dit M. Anaky sans porter de gants, comme à son habitude. Pour le président du Mfa, « si l’on considère les trois listes à Cocody, Anaky Kobéna(Mfa) et Brou Koffi Pascal(Pdci-Rda), Touré Abdoulaye(Pdci) et Ouégnin Yasmine(Pdci), Mme Diakité Coty épouse Kanaté (Rdr) et Dr N’Guessan Daniel(Pdci-Rda), l’on est en droit de se demander si le concept Rhdp n’est plus qu’une vue de l’esprit et, en dépit des belles déclarations d’intention du départ, si cette alliance n’était pas contre nature, comme le raillaient Gbagbo et les refondateurs». Anaky Kobéna se propose de prendre son bâton de pèlerin pour convertir ou ramener les députés Pdci, Rdr, Udpci, ainsi que ceux issus des autres partis et les indépendants aux valeurs qui ont prévalu à la création du Rhdp. « Il faudra tourner impérativement le dos aux rivalités malsaines, inutiles et injustifiées qui ont, entre autres, amené le Rdr et le Pdci à vouloir, coûte que coûte, se mesurer par le nombre de sièges à glaner au sein de la future Assemblée nationale. Alors que le chef de l’Etat, lui-même, a pronostiqué être sûr que le Rhdp comptera au moins 80% de députés, alors qu’il n’en faut pas autant, en démocratie, pour appliquer son programme de gouvernement », a-t-il dit. Anaky Kobéna a estimé que le contrôle de l’Assemblée nationale étant l’objectif intime des uns et des autres, « peut-être faut-il leur rappeler que le choix final découle de tractations et d’un consensus politique. L’illustration parfaite étant que si Mamadou Koulibaly a été président de l’Assemblée nationale sortante, ce n’était nullement parce que le Fpi y était majoritaire». Selon le président du Mfa, les nombreuses candidatures indépendantes issues du Rhdp s’expliquent par le fait qu’il n’y a pas eu de consensus entre les partis politiques. « Il est toujours temps de redresser le navire, avant qu’il ne chavire. L’enthousiasme du départ n’est pas le même en ce moment», a noté Anaky Kobéna.
P. N

LIENS PROMOTIONNELS