Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article


Comment

Résultats des matchs de foot

Classements

Sport

Handball / Coupe du monde dames (20ème édition) : Les Ivoiriennes ont débarqué au Brésil
Publié le mardi 29 novembre 2011   |  L'expression




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Après une préparation de dix jours en France, l’équipe nationale dames de handball de Côte d’Ivoire s’est envolée, dimanche, pour le Brésil où elle va parachever sa préparation. Avant d’entrer en lice le 3 décembre contre la Croatie.

Le sélectionneur français de l’équipe nationale dames de handball de Côte d’Ivoire, Thierry Vincent, et ses filles ont rêvé de la Coupe du monde, ils y sont. Huit joueuses sont parties de la Côte d’Ivoire pour rejoindre un gros noyau en France. Après une préparation assidue de dix jours dans l’hexagone, la sélection s’est envolée, dimanche, pour le Brésil où la compétition a lieu du 3 au 18 décembre. Thierry Vincent a embarqué pour le pays de la Samba avec dix-huit joueuses, comme le recommande désormais l’Ihf. C’est donc huit athlètes locales épaulées de dix professionnelles qui vont défendre les couleurs de la Côte d’Ivoire. A travers les matches de poule, dans un premier temps, dans le groupe D qu’elles partagent avec la Croatie, la Suède, l’Argentine, le Danemark et l’Uruguay. Et si elles ont eu le coffre pour sortir vivantes de leur groupe, elles pourront alors espérer aller plus haut. En vue de réussir ce parcours, les Ivoiriennes ont récité leurs leçons en France. Deux matches amicaux de préparation ont sanctionné ce stage de mise en train. Elles se sont mesurées à deux formations françaises. Elles sont tombées autant de fois, respectivement contre le Stella Saint Maure (24-22) et l’équipe nationale senior de France (24-23). Deux tests grandeur nature qui ont permis au staff technique, Thierry Vincent, Dominique Ségbo (entraîneur adjoint) et Julien Tapé (Directeur technique national) de se faire une nette idée des filles dont ils ont besoin pour la bataille de Sao Paulo. Deux professionnelles ont fait les frais de cette préparation : Robéace Abogni et Koudou Adeline. Les raisons de leur mise à l’écart restent jusque-là au frais. Deux joueuses d’expérience qui auraient pu apporter leur vécu au groupe. Mais on appelle ça des choix d’entraîneurs. Ce sont eux qui vont assumer les résultats, quels qu’ils seront. Si les choses se déroulent selon le programme établi de la sélection ivoirienne, un autre sparring-partner devrait logiquement se frotter aux filles de Thierry Vincent avant qu’elles n’entrent en lice le 3 décembre contre la Croatie.
Tibet Kipré

LIENS PROMOTIONNELS