Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article



Dernières dépêches



Comment

Art et Culture

Après son échec au Bac et son voyage à Londres / Kohiman Jeanine Kouadio Betty, Miss Côte d’Ivoire 2011 : ‘’J’ai eu mal…’’
Publié le samedi 3 decembre 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Miss
© Abidjan.net par Franck Danon
Miss Côte d`ivoire 2011: Kouadio Betty remporte la couronne.
Samedi 03 septembre 2011 - Fondation Houphouet Boigny : Kouadio Betty est couronnée Miss Côte d`ivoire 2011.


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
Miss Côte d’Ivoire, Kohiman Jeanine Kouadio Betty, était à Londres – Angleterre pour participer à la finale du concours Miss Monde 2011. Dans cette interview, la Miss Gagnoa devenue Miss Côte d’Ivoire 2011 partage son expérience londonienne avec les Ivoiriens. Sans faux-fuyants, Kohiman Jeanine Kouadio Betty revient sur la soirée de la finale du dimanche 6 novembre dernier, ses projets futurs et son point de chute sans le Bac.
Après votre sacre en septembre 2011, vous étiez annoncée à Miss Monde à Londres - Angleterre. Dans quelles conditions se sont déroulés les préparatifs de votre séjour londonien ?
Tout a été pénible. Le Comici (Comité Miss Côte d’Ivoire) s’est battu pour rendre effectif ce voyage. Il fallait aller à Accra – Ghana pour obtenir le visa. Je remercie le Comici qui a tout fait pour que tout se passe bien.

Vous arrivez pour la première fois à Londres. Comment avez-vous vécu vos moments de «Gaou à Londres»?
Il n’est pas facile pour un francophone de se rendre dans un pays anglophone. Il y a l’obstacle qui constitue la langue. Je souhaiterais que pour l’année prochaine, le Comici prenne des dispositions afin de permettre aux différentes élues qui se succéderont à la tête du concours Miss Côte d’Ivoire, de bénéficier des cours de préparation en langue anglaise. Je le dis parce que quand vous ne parlez pas anglais, il est difficile de communiquer avec les candidates des autres pays et échanger des expériences. Je pense que la base du concours Miss Monde est l’Anglais. Parce que l’organisation de ce concours relève de la compétence des Britanniques.

Au niveau de l’organisation pratique, à combien étiez-vous logées dans votre chambre pour la mise au vert ?
J’avais pour voisine de chambre Miss Guadeloupe, Cyndi Le Pape. Au départ, nous étions logées à Sofitel de Londres, puis nous avons effectué une virée en Ecosse. Et nous sommes revenues à Londres. Nous avons beaucoup sympathisé. Elle parle français, donc elle m’a aidé à communiquer avec les autres candidates à Miss Monde. Du coup, elle était devenue mon traducteur, mon interprète. Je me sentais un peu gênée. Je me disais que cela commençait à devenir emmerdant. C’est une expérience que j’ai beaucoup appréciée. J’ai gardé de très bonnes relations pour le futur.

Avez-vous fait «London by Night»?
Nous passions nos journées à l’hôtel à participer à des dîners et aux répétitions. Nous ne sortions pas. On était considéré comme des mômes. On voulait néanmoins faire des virées nocturnes et connaître mieux Londres – Angleterre. Mais, non !

Quel était le programme que vous suiviez quotidiennement ?
La plupart du temps, on faisait des répétitions. Que ce soit le matin ou le soir. L’organisation était parfaite. Hormis les répétitions, il y avait des petits concours à savoir Top Model, Talent et des projets d’aide humanitaire. Personnellement, je n’ai pas de projets humanitaires. Parce qu’il n’y a pas longtemps que j’ai été élue Miss Côte d’Ivoire. Les résultats de ces concours sectoriels ont été donnés au cours de la finale du 6 novembre 2011. Pour cette année, toutes les candidates ont été autorisées à participer à la finale, contrairement à l’année précédente. Parce qu’il y avait eu une demi-finale. Cela ne présente pas bien. A la finale 2011, nous avons réalisé une belle chorégraphie. Déjà, la veille, nous avons participé à un concours de danse traditionnelle.

Vous étiez ainsi l’ambassadrice de la beauté ivoirienne. Comment avez-vous vendu la Côte d’Ivoire culturelle à cette tribune ?
Pour le concours de Top Model, le ‘’dress code’’ mentionnait une tenue au choix. Il était question de présenter le savoir-faire des créateurs nationaux. J’ai porté une tenue de Patrick Asso. Mais, au cours de la finale, j’étais vêtue dans une superbe tenue de soirée assez scintillante ‘’Made by’’ Eloi Sessou. Il y avait un peu de stress. Mais, vous savez quand vous êtes à un concours et qu’il y a une chorégraphie avec des filles, vous vous sentez un peu en famille. Dans la salle, j’avais le soutien du Comici, en l’occurrence Victor Yapobi (président) et Thierry Coffie (secrétaire général). Je savais qu’il y avait des gens qui étaient dans la salle pour moi. Il fallait que je me surpasse.

Avant la finale du 6 novembre 2011, des tendances se dégageaient et Miss Venezuela, Ivian Sarcos était en tête des pronostics. Cela vous a-t-il particulièrement embêté ?
Si je n’avais pas participé aux concours Miss, je n’allais pas comprendre beaucoup de choses. Participer à un concours Miss Monde et essayer de le remporter demande beaucoup de moyens financiers. Au cours de la finale, nous avons reçu la visite du petit fils de Nelson Mandela. Alors que nous savions tous que Miss Afrique du Sud participe au concours. C’est vrai qu’elle n’a pas été aussi extraordinaire. Mais comme chaque année, l’Afrique du Sud soutient financièrement le Comité Miss Monde. Donc les organisateurs se sentaient obligés d’insérer la Miss sud-africaine dans les Top. Il y avait plusieurs Top, à savoir le top 30, top 15 et le top 5. Pour la finale, il y a eu le top 7. C’est parmi ce top-là, que le jury choisit le trio final. J’ai eu mal de ne pas voir des candidates qui méritaient d’être sélectionnées dans les top. Et toutes les filles en parlaient. Il faut que les Etats africains s’impliquent, si on veut gagner Miss Monde. Ou même être dans le trio final, voire dans les Top.

Miss Venezuela a été choisie comme Miss Monde. Avez-vous un commentaire ?
Je savais que Miss Ivian Sarcos serait Miss Monde 2011. Si vous faites attention, vous verrez que chaque année, la candidate du Venezuela est toujours présente dans le trio final. L’année dernière, la deuxième dauphine venait du Venezuela. Cela signifie que le comité Miss de ce pays prend le concours Miss Monde au sérieux. Il s’implique plus dans l’organisation du concours Miss Monde.

Miss Betty Kouadio, quel a été votre rang à ce concours Miss Monde 2011 ?
Malheureusement, on ne nous a pas classées. Les organisateurs ont juste retenu le trio finaliste. L’année dernière, il y a eu moins de candidates présentes. C’est ce qui a pu donner un classement au cours de la finale 2010. Contrairement à cette année où ils ont permis aux candidates de concourir jusqu’à la finale. La Côte d’Ivoire était représentée et c’est déjà un grand honneur.

Vous êtes de retour en Côte d’Ivoire. Que rapportez-vous de ce long séjour londonien ?
Je suis revenue avec la fierté d’avoir dignement représenté mon pays, la Côte d’Ivoire. C’est très important !

Pensez-vous que le Comici doit insérer dans les critères du concours Miss Côte d’Ivoire, l’Anglais ?
Oui ! C’est la requête que j’ai introduite auprès du Comici fort de mon expérience. J’insiste particulièrement sur cet aspect. Il faut savoir parler l’Anglais. Parce que c’est la clef du monde.

Qu’est-ce que Miss Kohiman Jeanine Betty Kouadio apprécie comme mets ?
J’adore les pâtes. Je précise que je sais en faire. Pendant mon séjour à Miss Monde, on a dégusté des pâtes, du couscous, des crudités, etc. Le comité Miss Monde nous faisait en manger assez. Et on mangeait des plats assez gras.

Miss Côte d’Ivoire 2011 sait-elle faire la cuisine ? Si oui, quels plats spécifiquement ?
Je sais faire la sauce tomate ou légume. Je ne sais pas cuisiner la sauce graine. En revanche, je sais préparer la sauce aubergine. Parce que c’est moins pénible. Je sais piler un peu le foutou. J’avoue que je suis en train d’apprendre à le faire.

Que conseillez-vous à vos jeunes sœurs qui souhaiteraient devenir Miss Côte d’Ivoire un jour ?
Je leur demanderai de se préparer sérieusement. Je pense qu’elles ne doivent pas seulement se limiter à la beauté physique. Il faut songer aussi à la beauté intellectuelle. Parce que la beauté physique est éphémère. Une Miss doit combiner la beauté et l’intelligence. Sans oublier d’y ajouter l’Anglais. Il faut méditer ces paroles : « Si tu veux, tu peux ».

Est-ce que Miss Côte d’Ivoire 2011 est-elle mariée ?
Non, je ne suis pas mariée. Je suis très jeune (18 ans). J’ai tout le temps pour le faire. Je ne me presse pas.

Que pensez-vous des jeunes filles qui se dépigmentent la peau ?
J’en suis déçue en tant que femme. Dieu t’a créé telle que tu es, pourquoi veux-tu détruire ta peau ? Pourquoi veux-tu devenir claire alors que tu es noire ? Reste comme tu es parce que c’est ce que Dieu t’a donné. Je voudrais leur dire de s’aimer telles qu’elles sont. Surtout de ne pas vouloir être comme les autres. En un mot, il faut qu’elles restent naturelles.

Miss Côte d’Ivoire 2011 n’a-t-elle jamais utilisé de produits de dépigmentation de la peau ?
Je suis naturelle. Je me sens bien ainsi.

Qu’est-ce que Miss Côte d’Ivoire aime mettre pour ses virées ?
J’aime plus les robes. J’aime les longues robes qui font responsables, assorties de talons.

Aimez-vous les sorties-détentes ou êtes-vous du genre casanière ?
Je ne sors pas trop. Hormis les sorties avec le Comici, je rends visite aux membres de ma famille. Le Comici a un règlement intérieur qu’il faut respecter. Et ce, pour ne pas que mon mandat soit émaillé de controverses.

Que pensent vos amis autour de vous ?
Franchement, depuis mon élection, je ne côtoie plus beaucoup de personnes. J’avais deux numéros de téléphone. Je reconnais que j’en ai changé un seul. J’ai contacté quelques-uns pour leur donner mon nouveau numéro. C’est le plus important !

Après votre échec au Bac, certaines mauvaises langues ont souhaité votre destitution. Que répondez-vous ?
Je pars du fait que l’année scolaire 2009-2010 a été fragilisée par la crise ivoirienne. Cela a eu une incidence sur les résultats. Je ne vous apprends rien. Je ne dis pas non plus que c’est ce qui a causé mon échec. Je suis désolée. Parce que cela a été perçu comme une humiliation du Comici. J’ai fait la ‘’Une’’ des journaux. Je ne me souviens pas avoir lu dans les critères de participation au concours Miss Côte d’Ivoire, que la réussite au Bac est un critère. Je ne sais pas pourquoi les gens veulent me destituer. C’est un examen et tout peut arriver. Je pense que l’année prochaine sera la bonne.

Sans le Bac en poche, quels sont les projets de Miss Côte d’Ivoire ?
Je prévois faire une année préparatoire en informatique et préparer ensuite le Bac en candidate libre. Et une fois, le Bac en poche, je ferai des études de communication. J’entends poser des actions sociales. C’est pourquoi je veux travailler avec Madame Henriette Konan Bédié à travers son Ong SERVIR. Je viens de lui adresser un courrier lui indiquant que je veux associer mon image à son Ong. Je prévois organiser des arbres de Noël en décembre 2011 pour les enfants démunis d’Abobo, de Yopougon et autres. Une manière pour moi de leur dire que je pense à eux. Parce que les enfants procurent la joie de vivre. La moindre des choses, c’est de les satisfaire comme on peut.

Réalisée par Patrick .K

LIENS PROMOTIONNELS