Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Législatives : Candidats à connaitre

Futurs députés! Faites-vous connaître

Comment

Politique

Campagne électorale / Situation explosive entre Bacongo et N`Dohi / Le candidat du RDR sommé de quitter l`espace In`Challah / Des proches de Bacongo : « si on nous attaque, les Ivoiriens verront »
Publié le jeudi 8 decembre 2011   |  L'Inter


Gouvernement
© Abidjan.net par Emma
Gouvernement ivoirien - Cissé Ibrahima Bacongo, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La tension est vive à Koumassi entre la cellule de campagne du candidat Cissé Bacongo du RDR et celle de Raymond N`Dohi du PDCI-RDA. Guy Charles Wayoro, membre de la cellule de campagne de Raymond N`Dohi a organisé à cet effet un point presse hier mercredi 07 décembre à Koumassi, pour dénoncer l`attitude de son adversaire. Il a accusé les militants du RDR de les empêcher de battre campagne. Il a même souligné que le cortège de Raymond N`Dohi aurait été bloqué par l`équipe de Cissé Bacongo, au niveau de Koumassi Kahira aux environs de 23 heures dans la nuit de mardi à mercredi. N`eut été l`intervention des Forces républicaines de Côte d`Ivoire (FRCI), selon Guy Charles Wayoro, un affrontement sanglant serait survenu. Le conférencier a par ailleurs dénoncé l`occupation « illégale » de l`espace In`Challah pour les empêcher de tenir leur meeting, qu`ils ont prévu pour le vendredi 09 décembre prochain, date de la clôture de la campagne. Pour cela, il dit avoir saisi l`ONUCI, la CEI, la gendarmerie afin d`éviter un éventuel affrontement. La cellule de campagne du PDCI-RDA à Koumassi somme donc le RDR de libérer l`espace In`Challah, qu`il occuperait sans autorisation, dans la matinée du jeudi 08 décembre 2011 afin qu`elle puisse la récupérer pour les préparatifs de leur meeting. Guy Charles Wayoro a également profité de l`occasion pour annoncer les ralliements de militants du FPI, MFA, UDPCI et du RDR qui se feront lors du meeting du vendredi prochain. Tous ces partis, s`est-il réjoui, viendront apporter leur soutien au candidat Raymond N`Dohi. « Trop c`est trop, ça suffit. Koumassi a assez souffert durant cette crise. Le PDCI-RDA se présente comme un parti qui arbitre tous les conflits aujourd`hui », a-t-il martelé, avant d`inviter la population à voter le candidat Raymond N`Dohi avec sa liste de titulaires résidant à Koumassi. La réaction des partisans de Bacongo ne s`est pas fait attendre. Joint pour en savoir davantage, un proche du candidat du RDR a été on ne peut plus clair: « nous sommes sereins. Si on s`attaque à nous, les Ivoiriens verront de leurs yeux ». Pour ce collaborateur du candidat du RDR, Bacongo a effectivement bloqué le cortège de son adversaire pour en extraire les gendarmes, au motif qu`un candidat ne doit pas recourir à plusieurs éléments de l`armée et de la gendarmerie pour battre campagne. « Bacongo a donc demandé aux gendarmes de regagner leur camp », nous a confié l`un de ses collaborateurs. « C`est ce qui n`a pas plu au candidat du PDCI », a-t-il renchéri

Ismaël Diaby (Stg)

LIENS PROMOTIONNELS