Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article


Résultats des matchs de foot

Classements

Comment

Sport

Coupe d’Afrique des Nations 2012 / Yéo Martial (Dtn par intérim) : « Les Eléphants ont besoin d’une bonne défense »
Publié le samedi 10 decembre 2011   |  Le Nouveau Réveil


Journée
© Abidjan.net par Serges T
Journée du mérite sportif 2011: Le ministre Philippe Légré décore 103 personnalités du monde sportif
Jeudi 8 décembre 2011. Abidjan. Auditorium du ministère des Affaires étrangères, au Plateau. Cérémonie de décoration de personnalités qui se sont illustrées dans la promotion et le développement du sport dans notre pays


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
A la célébration de la journée du mérite sportif, Yéo Martial, directeur technique national par intérim, décoré pour services rendus au sport ivoirien, a donné son avis sur la préparation des Eléphants pour la Can 2012 en Guinée équatoriale et au Gabon.

Quels sont les compartiments des Eléphants à revoir pour rendre l’équipe performante ?

Ce qu’on doit pouvoir faire comme travail particulier dans l’équipe de Côte d’Ivoire, c’est
d’asseoir une bonne assise défensive. Nous avons une pléthore d’attaquants exactement comme à Dakar (Sénégal 92). A Dakar, je me disais, j’ai Aboulaye Traoré, Youssouf Fofana, Ben Salla, Tiéhi Joël, Didier Otokoré, Moussa Traoré qui étaient tous des buteurs. Si ceux-là ne pouvaient pas marquer, la seule chose que je pouvais faire, c’est de défendre. Je me rappelle qu’en montant dans le car pour aller jouer le match contre l’Algérie, Gouaméné assis dans le fond du car a dit : « Vous qui jouez devant, marquez parce que nous avons décidé derrière de ne pas encaisser ». Et nous n’avons pas encaissé durant toute la Can, au cours des 5 matches, parce que la défense a pris la résolution de défendre sans encaisser. Pour cela, d’ailleurs, il fallait l’apport de tout le groupe. Lorsque le ballon était dans une moitié de terrain, tout le groupe était dans cette moitié du terrain. Lorsque le ballon était dans le camp adverse, tout le groupe se trouvait au moins à la ligne médiane. Donc ça fait un bloc. On a joué en bloc. Et jusqu’à aujourd’hui, le bloc des Eléphants de 92 existe. C’est ce que nous demandons à nos jeunes, qu’ils prennent exemple sur ce groupe-là qui est resté solidaire. C’était une famille au sein de laquelle les petits palabres ne sortent jamais.

A quel niveau se trouve la préparation des Eléphants pour la Can aujourd’hui ?

La préparation va commencer en début janvier. Le lieu est connu et c’est certain que les Eléphants sont se préparés dans de très bonnes conditions.

On vous nomme maintenant à la Direction nationale technique. Aurez-vous le temps de vous mettre à l’ouvrage ?

Je n’ai jamais quitté la Fédération. Je n’ai, non plus, jamais quitté la Dtn. J’ai toujours été là. Nobilo est venu. Il a demandé que je l’aide à travailler, je suis resté parce que je me suis dit que c’est l’équipe de mon pays. Je suis resté en contact avec Nobilo. Hier même, je l’ai appelé. C’est dire que, moi, je n’ai pas d’ennemi. Je suis habitué à ce que les gens considèrent comme frustrations. Mais pour moi, ce sont des choses qui arrivent. C’est l’homme qui compte.
Interview réalisée par François Konan

LIENS PROMOTIONNELS