Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Législatives : Candidats à connaitre

Futurs députés! Faites-vous connaître

Comment

Politique

Botro / Pour avoir soutenu Gnamien Konan : Le secrétaire général de la Cei locale suspendu
Publié le samedi 10 decembre 2011   |  Nord-Sud


Activités
© Abidjan.net par Comino Junior
Activités gouvernementales: le Secrétaire national à la Gouvernance, Méité Sindou chez le Ministre de la Fonction publique, Gnamien Konan
Jeudi 24 novembre 2011. Abidjan. Cabinet du ministre de la Fonction publique et de la reforme administrative. Le Ministre Gnamien Konan reçoit M. Méité Sindou, le Secretaire national à la Gouvernance et au renforcement des capacites


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Accusé d’impartialité par Kouakou Yao Benoît, le candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), à Botro, Koné Siaka, le secrétaire général de la Commission électorale indépendante (Cei) de Botro a été suspendu de ses fonctions. La décision a été prise par le président de la Cei locale sur instruction de son responsable régional, Sangaré Moussa. Il est reproché à Koné Siaka d’avoir animé un meeting du candidat de l’Union pour la Côte d’Ivoire (Upci), Gnamien Konan, le 03 décembre dernier, à Kouadiokro, un quartier de la ville de Botro. A en croire le candidat du Pdci, il y aurait donné l’information comme quoi les représentants des candidats dans les bureaux de vote doivent être inscrits sur le listing électoral. Interrogé sur les faits reprochés à son collaborateur, le président local de la Cei de Botro, Koné Brahima, que nous avons rencontré, hier, à son siège, a répondu qu’il a effectivement été informé des accusations portées à l’encontre de Koné Siaka. Et qu’après avoir pris attache avec ses supérieurs, le mis en cause a été suspendu de ses fonctions. Le concerné a confirmé les faits qui lui sont reprochés. Mais il a précisé avoir participé au meeting en tant que président des jeunes de son quartier et non en sa qualité de membre de la Cei. Et, qu’il s’agissait pour lui de présenter les doléances de ses parents au candidat de l’Upci. Mais, curieusement, il reconnaît qu’il avait conscience que sa fonction à la Cei le lui interdisait.
Denis Koné, envoyé spécial à Botro

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • « Aidez-moi à obtenir justice pour mon fils» - Nord-Sud - 10/12/2011
  • « Maman Togo » supporte - Nord-Sud - 10/12/2011
  • La subvention a grimpé… - Nord-Sud - 10/12/2011
  • Entrée payante ! - Nord-Sud - 10/12/2011
  • Et revoilà Dembélé Denis ! - Nord-Sud - 10/12/2011
  • Blé Mamadou soutient ses poulains - Nord-Sud - 10/12/2011
  • Mme Tamini n’a pas chômé - Nord-Sud - 10/12/2011