Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
International
Article



Dernières dépêches



Comment

International

Djeddah : Le ministre saoudien de l’Information engage l’Agence islamique internationale de presse (IINA) au professionnalisme
Publié le samedi 10 decembre 2011   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Djeddah (Royaume d’Arabie Saoudite) – Face aux importantes mutations dans le monde et avec les révolutions techniques et technologiques qui s’imposent de plus en plus, le ministre saoudien de l’Information, Dr Abdul-Aziz Khoja engage l’Agence islamique internationale de presse (IINA) au professionnalisme et à assurer ses importantes responsabilités.

Ouvrant samedi à Djeddah (Royaume d’Arabie Saoudite) la 4ème Assemblée générale de l’IINA qu’il préside, le ministre saoudien a appelé les agences de presse de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) et particulièrement l’IINA qui en est l’agence d’information, à aller dans le sens du développement et de l’édification de cette structure.

« L’histoire de l’IINA est passée par plusieurs étapes depuis sa mise en place (en 1973, ndlr) », a rappelé Dr Abdul-Aziz Khoja qui a appelé les responsables de l’agence à sortir de sa carapace pour s’ouvrir à son monde, et à travailler sur un pied d’égalité avec toutes les autres agences mondiales, « avec sérieux et rigueur ».

Pour le ministre saoudien de l’Information, la 4ème AG devrait aider à redonner ses lettres d’or à l’IINA qui, estime-t-il, représente tous les musulmans. Aussi, engageant l’agence à relever le défi du professionnalisme et à assumer cette lourde responsabilité, M. Khoja a-t-il assuré que son pays ne ménagera aucun effort pour appuyer cet organe.

Quant au secrétaire général adjoint de l’OCI, au nom du SG Prof. Ekmeleddin Ihsanoglu, il a fait savoir que l’Organisation est un partenaire stratégique de la société internationale. Ce, à travers son intérêt prioritaire pour la science, la politique, l’économie, la bonne gouvernance, l’Etat de droit et la protection des droits humains.

Le représentant de Prof Ihsanoglu a plaidé pour le développement de partenariats entre les pays membres de l’OCI, tout en recommandant à ses travailleurs de l’information (IINA et Union des radiodiffusions, IBU) de lutter contre l’islamophobie qui prend de plus en plus de l’ampleur et de s’armer pour contrecarrer toutes ces attaques.

Selon lui, les exigences de restructuration et de réforme de l’OCI impliquent de donner tous les moyens de développement à l’IINA pour des échanges d’information et de données a sein de l’Organisation.

L’Agence islamique internationale de presse (IINA), organe spécialisé de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), est une agence de presse diffusant des dépêches variées en arabe, en anglais et éventuellement en français.

Outre les pays musulmans arabes et asiatiques membres de l’OCI, des pays africains tels le Niger, la Mauritanie, le Sénégal, le Mali, l’Ouganda, le Soudan, la Gambie, le Togo, la Somalie et la Côte d’Ivoire ont pris part à la 4ème AG de l’IINA.

(Par Coulibaly Maryam A. S.)

(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS