Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Législatives : Candidats à connaitre

Futurs députés! Faites-vous connaître

Comment

Politique

Législatives 2011 : La contestation prend de l’ampleur
Publié le jeudi 15 decembre 2011   |  Le Nouveau Réveil


Législatives
© Abidjan.net par Nathan Koné
Législatives 2011: Délibération dans les centres de vote
Dimanche 11 Décembre 2011, Décompte des voix dans les lieux de vote


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Au départ, l’on avait pensé qu’il s’agissait de rumeurs, de cas isolés ou de complaintes de mauvais perdants désireux de sécher leurs larmes sur des accusations fantaisistes de fraude. Mais aujourd’hui, les faits nous invitent à reconsidérer notre jugement face à l’ampleur des irrégularités qui ont émaillé le scrutin du 11 décembre dans un certain nombre de circonscriptions.
Logoualé, Duékoué, Bonon, Yopougon, Bouaké, Man, Kouibly, les accusations fusent de partout depuis dimanche soir. On parle de bourrage d’urnes, de casses d’urnes, de résultats inversés, de falsification de procès verbaux, d’expulsion de représentants de bureaux de vote, les griefs sont nombreux. A Kouibly par exemple, le président de la Cei locale aurait été séquestré par les partisans d’un candidat qui voulaient le forcer à proclamer des résultats favorables à leur champion. A Duékoué et à Bonon, des urnes ont été cassées et emportées par les représentants d’un candidat. Les mêmes faits ont été signalés à Fresco.
A Yopougon, le président de la Cei locale aurait fait acheminer dans tous les bureaux de vote des formulaires en double des listings électoraux. Ce qui est pourtant contraire à la loi. Pis, les procès verbaux des résultats acheminés à la Cei centrale ont, selon toute apparence, été remplis par la même personne.
De toute évidence, si de manière générale, les observateurs sont unanimes à reconnaître que ces élections se sont déroulées dans le calme et de façon équitable, il apparaît, à l’observation des faits que les choses ne se sont pas passées comme il se devait dans le processus de proclamation de résultat. Trop de grincements de dents, trop de révolte pour un scrutin qui opposait des alliés politiques. Comment comprendre ce tintamarre de récriminations et de contestations ? La fin c’est-à-dire la volonté d’être député justifiait-elle l’usage de tous les moyens y compris les méthodes anti-démocratiques ?
A la vérité, cette élection des députés devrait être une saine compétition entre Houphouétistes, un cadre de préparation avant la création annoncée du parti unifié. Mais après tout ce que l’on vient de vivre, l’on pourrait se poser la question de savoir si ces législatives ont permis de panser les plaies récentes et rapprocher davantage les partis du Rhdp ? Nous le regrettions dans une de nos récentes parutions, au Rhdp, les clivages sont encore trop marqués, à raisonner trop en parti politique alors que d’une part on veut aller vers un parti unifié du Rhdp et que d’autre part tous les députés issus du Rhdp qui vont au parlement se sont engagés avant ce scrutin à apporter leur appui total au président de la République.
AKWABA SAINT-CLAIR

LIENS PROMOTIONNELS