Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

CPI / Guillaume Soro, depuis New York : "Je veux que la justice se fasse"
Publié le vendredi 16 decembre 2011   |  L'intelligent d'Abidjan


Reconstruction:
© Abidjan.net par Emma
Reconstruction: Guillaume Soro et Madani Tall donnent le coup d`envoi des travaux de construction de l’échangeur du carrefour de la Riviéra 2
Vendredi 25 Novembre 2011. Abidjan, Cocody. Le Premier ministre Guillaume Kigbafory Soro et le Directeur des Opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, M. Madani M. Tall au lancement officiel des travaux de construction de l’échangeur du carrefour de la Riviera II


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro, a affirmé jeudi sur RFI, après une rencontre à New York avec le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), "vouloir que la justice se fasse" à la suite des crimes commis lors de la crise postélectorale de 2010-2011. "Le rôle du gouvernement est de donner son accord et d`assurer à la CPI qu`elle peut faire ses enquêtes de façon libre sur toute l`étendue du territoire. Tous ceux qui seront inculpés par la CPI, le gouvernement s`engage à procéder à leur transfèrement", a-t-il ajouté. Ces propos interviennent deux semaines après le transfèrement et l`incarcération à La Haye de l`ex-président Laurent Gbagbo, poursuivi par la CPI pour crimes contre l`humanité commis lors de la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011, qui a fait quelque 3.000 morts. Et si les poursuites concernent d`anciens rebelles des Forces nouvelles (FN) ayant porté le président Alassane Ouattara au pouvoir en avril ? "Je n’ai pas ni à anticiper ni à m’immiscer dans la justice", a répondu M. Soro, qui fut le chef de cette ancienne rébellion. "De toute façon, le gouvernement a fait appel à la CPI pour faire des enquêtes en Côte d`Ivoire, donc je n`ai aucune crainte. Je veux seulement que la justice se fasse. Toute personne inculpée, de quelque bord que ce soit, nous prenons l’engagement de procéder à son transfèrement", a-t-il assuré. "Y compris vous même, si vous êtes inculpés?", demande alors le journaliste de RFI. "Si c`est votre souhait, il n`y a pas de problème. Je ne suis pas juge, vous ne l’êtes pas non plus, laissons la justice s`établir", a répondu le Premier ministre. M. Soro, également ministre de la Défense, a rencontré jeudi à New York le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo et son adjointe Fatou Bensouda, qui lui succédera en juin. Ces entretiens se sont tenus en marge de la 10ème session de l’Assemblée des Etats parties au Statut de Rome de la CPI.

LIENS PROMOTIONNELS