Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

Ouattara siffle la fin de la recréation
Publié le mardi 20 decembre 2011   |  L'expression




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Terminé la recréation. Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a donné le coup de sifflet. Désormais, il a décidé de mettre au pas les brebis galeuses des Forces républicaines de Côte d’Ivoire qui, en faisaient un peu trop à leur tête. Hier, c’est un chef suprême des armées, le visage fermé, amer et très remonté contre les agissements de son ‘‘armée’’, qui a conduit une réunion de crise au Palais du Plateau. Une réunion qui a été sanctionnée par des mesures draconiennes. Surtout, pour les éléments des Frci qui jouent les pistoleros en semant la terreur et la désolation au sein des populations civiles qu’ils sont, au-delà de tout, censés protéger. Les récents événements de Vavoua sont sans nul doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Mais, ce drame n’est pas un cas isolé. Il fait suite à une longue série noire d’exactions à mettre également au passif de ces bandits et autres repris de justice qui ont enfilé le treillis à la faveur de la crise postélectorale. Disons-le tout net, ces Frci-là sont le ventre mou du pouvoir Ouattara. A Vavoua, c’est le zèle de soldats assimilés qui a jeté l’émoi dans la ville. A Yopougon, ce sont encore les mêmes assimilés qui ont fait le coup de feu. Semant terreur et zizanie au Nouveau-Quartier. Solidarité de corps aidant, ils ont poussé l’outrecuidance en se déportant à la préfecture de police pour aller encore faire le coup de feu pour libérer un des leurs aux mains des policiers. Il était temps que le président Ouattara arrête le cancer au risque de se voir lui-même être, un jour, la cible de ces voyous qui n’ont aucune notion de la tenue militaire qu’ils arborent à longueur de journée. Haro sur ces flibustiers d’un autre âge.

K. Marras. D

LIENS PROMOTIONNELS