Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Licenciement de 120 agents au Port d’Abidjan : Les faux arguments de la direction générale
Publié le mardi 27 decembre 2011   |  Le Temps


Poumon
© Abidjan.net par DR
Poumon de l`économie ivoirienne - Le port autonome d`Abidjan


Vos outils
height=28

PARTAGEZ

La direction générale du port autonome d’Abidjan (Paa) va licencier ce vendredi 30 décembre 2011, 120 agents. Il s’agit de 75 gabiers ou lamaneurs, de 27 agents de liaison et de 18 agents de bureau. Ce chiffre va être porté selon les indiscrétions à 400 dans les semaines à venir. Car, la direction générale a la volonté de licencier autant de travailleurs qu’elle veut. Mais, avant de remettre les lettres de renvoi à ces agents, une réunion d’explications et d’informations va intervenir la veille, jeudi 29 décembre, à la salle de réunion de la direction des ressources humaines pour justifier cette décision. L’avant goût de cette rencontre est déjà donné par M. Meité Fofana, le directeur de ce département. Dans un courrier en date du 20 décembre 2011, N/réf. 005/Drh/Smf/Dacrh/smac adressé aux délégués du personnel du Port autonome d’Abidjan, celui-ci essaie de justifier ce licenciement collectif. Pour lui, le port, société d’Etat de gestion privée, avec un capital de 16 milliards de Fcfa, a été durant de nombreuses années, la fierté du pays et au niveau international. Ce qui lui a permis de se hisser au 1er rang des ports d’Afrique de l’Ouest, grâce à ses atouts naturels et aux efforts fournis par ses valeureux travailleurs. Ses résultats financiers, écrit-il lui ont valu le slogan «Poumon de l’économie nationale». Cependant, fait remarquer le directeur des ressources humaines, depuis quelques années, cette société rencontre d’énormes difficultés économiques qui se résument à un déficit entre les charges et le niveau d’activités et de ressources. Ce constat a été mis en exergue, selon l’auteur du courrier dans l’interview du Directeur général du Paa, M. Hien Sié dans le quotidien Fraternité matin n°13970 en date du mardi 21 juin en ces termes «…Au port du Havre, le ratio est de 68 tonnes par individu. Au port autonome de San Pedro, c’est environ 17 tonnes par agent. Au port autonome d’Abidjan, nous en sommes à moins de 10 tonnes par travailleur», fin de citation. Ces difficultés selon Meité Fofana se sont malheureusement accrues avait la crise post électorale. Ces difficultés obligent, ajoute-t-il, le port s’il veut survivre, à prendre des mesures de gestion rigoureuse. Il s’agit poursuit le directeur des ressources humaines en : la réduction de la masse salariale qui représente 33% du chiffre d’affaire, au redimensionnement des effectifs sur certains emplois et la gestion optimale des ressources par la réduction des charges et frais de fonctionnement. Pour les délégués, ces explications ne tiennent pas la route. Pour eux, la crise postélectorale est un faux alibi. Parce que, le port autonome d’Abidjan a durant dix bonnes années vécu la crise ivoirienne. Mais, elle a su tenir ses engagements. C’est dans cette crise indiquent-ils que le port a enregistré ses meilleurs performances. «En 2001, le port a enregistré plus de 14 millions de tonnes de marchandises pour atteindre 25 millions de tonnes marchandises en 2010», disent les différents délégués du personnel et les représentants des syndicats. Pour eux, le motif est ailleurs. Car, ils disent ne pas comprendre ce motif économique alors que le directeur général Hien Sié procède à des recrutements dans tous les départements du port. «Nous allons utiliser les moyens légaux et demander des comptes à notre employeur», promettent les différents représentants du personnel.
Joseph Atoumgbré

LIENS PROMOTIONNELS