Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Police militaire : Le capitaine Tony Oulai dans les mailles du commandant Koné Zakaria
Publié le jeudi 29 decembre 2011   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Fin de cavale pour le capitaine Tony Oulaï. Il a été arrêté hier à la Riviera Attoban par les hommes du commandant Koné Zakaria.
La traque des militaires, gendarmes et policiers s’intensifie. Hier le capitaine de l’armée de l’air Tony Oulai l’a appris à ses dépens. Il a été sorti aux alentours de 16 heures de sa cachette à la Riviera Attoban par la police militaire. Cet officier parti en exil depuis quelques années est rentré au pays sur la pointe des pieds. Evitant de tomber dans les filets de l’armée ivoirienne, Oulai a préféré atterrir dans un pays frontalier pour regagner Abidjan par voie terrestre. Une fois en Côte d’Ivoire, le capitaine décidé de s’auto offrir le grade de colonel. C’est avec cette nouvelle identité qu’il circulait. Mais ce qu’il ignorait, c’est que le patron de la police militaire a les yeux et les oreilles partout. Tous ses mouvements et gestes étaient suivis jusqu'à son arrestation. A 16h 10, la police militaire a mis fin à sa cavale. Il est gardé au frais en attendant son transfert devant le parquet militaire. Le capitaine est impliqué dans l’enlèvement du journaliste Franco canadien Guy André Kiffer. Son arrestation va certainement faire avancer l’enquête. Pour mémoire, le capitaine Tony a flirté avec l’ex régime en qualité du patron des renseignements extérieurs et intérieurs, jusqu’à ce que leurs relations se détériorent. Pour échapper au régime de Laurent Gbagbo, il a pris le chemin de l’exil. Au moment où l’on arrêtait le Capitaine des éléments de cette police en faction dans la commune d’Abobo (Bocabo) ont mis la main sur six éléments FRCI indélicats. Ils ont été pris en possession de 18 boules de cannabis et une arme de guerre.

Source police militaire

LIENS PROMOTIONNELS