Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Perspectives 2012 : Les chantiers qui attendent Alassane Ouattara
Publié le samedi 31 decembre 2011   |  Nord-Sud


Activités
© Présidence par Aristide
Activités du chef de l`Etat: en visite de travail en Belgique, le Président Alassane Ouattara reçu par le Président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso
Mercredi 23 novembre 2011. Bruxelles (Belgique). Le Président Alassane Ouattara reçu par le Président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Des difficultés et des douleurs naît la prospérité, dit-on. Voilà une bonne raison d’espérer un mieux-être en 2012. Défense, sécurité, justice, réconciliation nationales… Des travaux herculéens attendent les nouvelles autorités.

Au mois de janvier, le président de la République Alassane Ouattara et son homologue français Nicolas Sarkozy vont signer, à Paris, le nouvel accord de défense revu. Toujours au plan militaire, il faut reconstruire l’armée « sur des valeurs vertueuses » selon le chef du gouvernement. Réunifiée le 7 mars dernier, sous l’appellation des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), la grande muette doit être l’antre de la discipline. Outre l’encasernent des soldats, il est envisagé la formation des supplétifs et la réinsertion des éligibles au service militaire. Le rachat des armes en circulation s’impose, quand la réhabilitation des casernes urge. Car, des camps militaires sont délabrés depuis les affrontements armés de décembre 2010 à avril dernier. Le retour en caserne étant effectif, la police et la gendarmerie reprennent la sécurisation urbaine et rurale. Mais il faut qu’elles soient outillées. Les éléments redéployés à l’intérieur du pays doivent avoir des logements décents. La cohésion au sein des deux forces est un souci. L’autorité devra poursuivre le redressement des grades et sensibiliser pour une collaboration est sans faille. Si l’appareil judiciaire est redynamisé, ses acteurs auront une partition capitale à jouer dans la politique de réconciliation nationale. La Commission nationale d’enquête notamment doit avoir les moyens de sa vocation. Car, l’enquête qu’elle a à charge, dans le cadre des crimes présumés, est un dossier dense.

Bidi Ignace

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Poursuivre l’ouverture diplomatique - Nord-Sud - 31/12/2011
  • Santé, sécurité, éducation : les vraies vitrines - Nord-Sud - 31/12/2011
  • PPTE : clé de voûte de la croissance - Nord-Sud - 31/12/2011
  • Eléphants, cette année ou jamais - Nord-Sud - 31/12/2011
  • Abengourou : Des affrontements entre Frci et populations évités - Nord-Sud - 31/12/2011
  • Séguéla : Les FRCI en caserne? - Nord-Sud - 31/12/2011
  • Tribunal : Trois pro-Gbagbo libérés hier - Nord-Sud - 31/12/2011