Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

La vaste comédie
Publié le samedi 7 janvier 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


C’est une plaisanterie de mauvais goût qui frise la comédie. Laurent Gbagbo, l’ex-président déchu est donc devenu subitement indigent. Pour parler plus simple, cela veut dire que Gbagbo dit qu’il est pauvre, misérable, sans le moindre copeck. C’est une information qui fait tordre de rire plus d’un. Parce que justement, s’il y a quelqu’un qui n’a rien d’indigent parmi les détenus de la Haye, c’est bel et bien l’ancien chef de l’Etat ivoirien. Il avait comme fonds de souveraineté, c’est-à-dire comme ‘’argent de poche’’, la bagatelle de 75 milliards de FCFA par an. Faites le calcul sur les dix ans qu’il a passés au sommet de l’Etat et vous verrez que l’ancien chef de file de la Refondation se moque des Ivoiriens. En outre, ce n’est un secret pour personne que ce dernier avait des biens dans certains pays européens. C’est le ministre d’Etat, ministre de la Justice Jeannot Ahoussou Kouadio qui l’a dit. Il est allé sur les traces de l’argent que Gbagbo a caché dans certains pays européens. De retour en Côte d’Ivoire, il a relevé que de fortes d’argent lui appartenant y ont été retrouvées. En outre, Gbagbo dispose de biens dans d’autres pays africains, notamment en Angola, au Cap Vert, en Gambie, en Guinée et même en Israël. Tenez, de bonnes sources, les autorités suisses ont bloqué la bagatelle de près de 40 milliards de F CFA. Il s’agit très exactement de la somme 37 milliards 411 millions 934 mille 964.07 FCFA. Vous avez bien lu. On imagine aisément que cette somme est juste celle que les autorités suisses ont découverte. Dieu seul sait combien il y en a encore de caché. Dieu seul sait aussi combien l’ancien président, sa femme et ses proches ont gardé dans d’autres paradis fiscaux tant en Europe que dans certains Etats africains. Alors Gbagbo indigent? C’est une plaisanterie de mauvais goût qui frise la comédie.

Yves-M. Abiet

LIENS PROMOTIONNELS