Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Détenu à La Haye / Comment l’ex-président Laurent Gbagbo pourrait être jugé à Abidjan : Djè Noël, substitut du procureur de la République fait des précisions
Publié le samedi 7 janvier 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Arrivée
© Reuters
Arrivée à Abidjan des chefs d`états du panel
Le President Laurent Gbagbo


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le substitut du procureur de la République, Djè Noël s’est prononcé le vendredi 6 janvier 2012 sur Onuci-Fm sur une éventuelle comparution de l’ex-président Laurent Gbagbo à Abidjan pour crimes économiques. « Si le juge d’instruction à la fin de son instruction estime par son ordonnance de poursuivre qu’il y a lieu à prévoir la police correctionnelle, c’est sûr qu’il y aura procès. Mais si à la fin, il estime qu’il y a un non lieu, naturellement il n’y aura pas de procès. Donc, on retient que ce simple transfèrement ne met pas fin à la procédure qui était ouverte contre lui (Laurent Gbagbo) sur le territoire de Côte d’Ivoire ».

Ces propos ont été tenus par le substitut du procureur de la République, Djè Noel. Qui a ajouté qu’il est possible de juger quelqu’un à son absence. A la question de savoir si les détenus militaires peuvent également comme les civils bénéficier de la liberté provisoire, voici la réponse du collaborateur du procureur de la République, Simplice Koffi : « Les détenus militaires qui ne relèvent pas de la compétence du tribunal de droit commun que nous animons, nous ne pouvons pas nous prononcer sur leurs cas. Mais ceux qui sont sous le contrôle de la juridiction du droit commun, vous pouvez constater qu’ils bénéficient également de ces mêmes mesures de liberté provisoire. Mais pour ceux qui relèvent de la compétence du tribunal militaire, adressez-vous au tribunal militaire pour avoir les précisions qui les concernent ».

Touré Abdoulaye

LIENS PROMOTIONNELS