Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches



Comment

Économie

Projet de développement en zone montagneuse - De nombreuses infrastructures économiques prévues
Publié le jeudi 19 janvier 2012   |  Le Democrate


Assainissement
© Abidjan.net par EMMA
Assainissement : Travaux pont piéton et de l`Indenié
Abidjan, Lundi 19 septembre 2011 : Les travaux du pont piéton et de l`Indenié en cours d`execution


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
Le Conseil général de Man a tenu sa première réunion de l’année 2012, le mardi 17 janvier à la représentation de son siège d’Abidjan à Cocody les II-Plateaux. Présidée par Siki Blon Blaise, cette rencontre a vu la participation de la quasi-totalité des conseillers généraux de Man. Elle avait pour ordre du jour principal, l’examen et l’adoption du budget primitif de l’exercice 2012. Selon le président Blon Blaise, le programme triennal du Conseil général a été approuvé au cours d’une rencontre avec l’administration de la Décentralisation. D’où l’objet de la présente réunion qui est de statuer sur le budget d’investissements et celui du fonctionnement. «Les commissions spécialisées prennent la part du budget qui leur est allouée et font des propositions au président du Conseil. Le Conseil économique et social fait des suggestions et statue sur le budget », a fait savoir Siki Blon Blaise qui expliquait le fonctionnement de cette collectivité locale. Le budget primitif du Conseil général de Man s’équilibre en recettes et en dépenses à 494,817 millions de Fcfa. Au titre du fonctionnement, la somme de 174,817 millions Fcfa y a été allouée alors que celle consacrée aux investissements est de 320 millions de Fcfa. Tout comme les recettes du fonctionnement (174 817 000 F), les recettes d’investissement (320 000 000 Fcfa) sont constituées essentiellement de la subvention de l’Etat. Ces montants seront utilisés pour poursuivre les projets de développement, prévus au programme triennal en matière d’infrastructures économiques (routes, électrification, pompes villageoises, sanitaires et scolaires). Au dire du président du Conseil général, le montant que prescrit le gouvernement est difficilement recouvré par les différentes structures décentralisées. A en croire Blon Blaise, le Conseil général de Man regroupe les cadres de Man issus de trois partis politiques différents, et n’a jamais fait état de discordance. Pour lui, les cadres veulent tous le développement de Man. ‘’Une action vaut mieux que mille paroles’’, c’est la devise du Conseil général. Il s’est dit donc très heureux pour cette initiative qui la caractérise.

Lazare Kouadio

LIENS PROMOTIONNELS