Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Cpi / En cas de condamnation : Gbagbo pourrait être incarcéré au Mali
Publié le samedi 21 janvier 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Justice:
© Autre presse
Justice: Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale
Photo: M. Laurent Koudou Gbagbo lors de l’audience de comparution initiale devant la CPI le 5 décembre 2011


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Selon un communiqué produit sur le site de la Cour pénale internationale (Cpi), la République du Mali a conclu un accord avec la Cpi le vendredi 13 janvier 2012 sur l’exécution des peines d’emprisonnement.

Le Document a été paraphé à Bamako par la première vice-présidente de la dite juridiction internationale, la juge Fatoumata Dembélé Diarra et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Mali, Soumeylou Boubeye Maiga. Le pays dirigé par Amadou Toumani Touré devient donc le premier Etat africain à signer un accord de cet ordre avec la Cpi. Le Mali rejoint ainsi l’Autriche, la Belgique, la Colombie, le Danemark, la Finlande, le Royaume-Uni et la Serbie. «L’exécution des peines est un élément essentiel d’un système judiciaire efficace et la Cour est reconnaissante envers les États parties qui déclarent être disposés à accueillir à cet effet les personnes qu’elle a reconnues coupables», a fait remarquer la première vice-présidente de la Cpi , Fatoumata Dembélé Diarra.

Elle a souligné que la signature de cet accord revêt une importance particulière «eu égard au principe consacré par le Statut et le Règlement de la CPI selon lesquels les États parties doivent partager la responsabilité de l’exécution des peines d’emprisonnement conformément aux principes de répartition géographique équitable». Pour sa part, le ministre Soumeylou Boubeye Maïga a expliqué qu’il s’agit pour son pays à travers la signature de cet accord de contribuer à la lutte contre l’impunité «A travers cette cérémonie, le Mali voudrait réaffirmer son attachement indéfectible au respect des Droits de l’Homme et aux idéaux de paix et de justice internationales qui ont présidé à la création de la CPI. En effet, la signature de cet accord est la meilleure traduction de la ferme volonté du Mali d’honorer ses engagements pris en signant et ratifiant le Statut de Rome.

C’est aussi une modeste et symbolique contribution du Mali afin d’aider la Cour à mieux remplir ses missions, notamment, la lutte contre l’impunité des crimes internationaux partout à travers le monde», a indiqué le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale. L’ex chef de l’État Ivoirien, Laurent Gbagbo dont l’audience de confirmation de charges se tiendra le 18 juin prochain pourrait se retrouver dans une cellule au Mali en cas de condamnation.
Source : www.icc-cpi.int

Touré Abdoulaye

LIENS PROMOTIONNELS