Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Propos irrévérencieux, manipulations, atteinte à la cohésion et à la discipline du parti : KKB, chronologie d’une rébellion insensée contre Bédié et le Pdci
Publié le mardi 7 fevrier 2012   |  Le Nouveau Réveil


Elections
© Abidjan.net par Emma
Elections législatives: KKB et Yéo Fozié défendront le RHDP à Port-Bouët, avec la bénédiction de Mme Hortense Aka Anghui
Samedi 19 novembre 2011. Abidjan. Centre pilote de Port-Bouët. Cérémonie d`investiture des candidats de la liste RHDP, Kouadio Konan Bertin dit KKB (PDCI-RDA) et Yéo Fozié (RDR), en présence notamment du député sortant, le maire Mme Hortense Aka Anghui, qui leur a accordé sa bénédiction


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le Conseil politique de la Jpdci ( ?) vient de lancer une bouée de sauvetage pour tenter de récupérer "le soldat" KKB en proie aux vagues déferlantes et violentes de ses propres contradictions. Seulement voilà, le haut conseil de la Jpdci présidé par une personnalité bien connue du Pdci-Rda s’est cru obligé de ruer dans les brancards contre Le Nouveau Réveil, convaincu qu’il est que ce journal est à l’origine des problèmes du président sortant de la Jpdci.
Sans emprunter le chemin des invectives et des menaces, Le Nouveau Réveil a décidé de revisiter les faits afin de restituer la vérité, rien que la vérité.
Cette affaire qui pollue l’atmosphère au sein du Pdci-Rda est partie en fait du compte rendu d’un entretien exclusif que nous a accordé le président Henri Konan Bédié, le 08 janvier dernier à Daoukro, en marge des obsèques de son frère. Dans ledit entretien qui a été publié dans notre édition datée du mardi 10 janvier, le président du Pdci-Rda s’était prononcé sur plusieurs sujets d’actualité notamment la Primature, le Pdci et le Rhdp, les résultats des législatives, l’organisation d’une réunion du Bureau politique et d’un congrès du Pdci-Rda. Sur toutes ces questions, le patron du Pdci a tenté de fixer tout le monde mais surtout de rassurer. En effet, sur le point relatif au Rhdp, le président Bédié avait laissé entendre qu’il appartenait aux militants du Pdci et à eux seuls de décider quelle forme ils entendaient donner à leur collaboration avec les autres partis Houphouétistes dans le cadre du Rhdp. Pour lui, il fallait, dès à présent, engager la réflexion pour déterminer si le Rhdp devrait devenir un parti "unifié", unitaire, fédéral ou confédéral". Mieux, le président Bédié prenait soin de préciser que "tout se ferait selon l’état d’esprit des militants". Sur la question de l’organisation d’un congrès, le président du Pdci se référant aux décisions du Bureau politique avait indiqué que ce congrès ne se tiendrait "pas maintenant" mais seulement après les élections.
Le lendemain de la parution de cet entretien, soit le mercredi 11 janvier, KKB reçoit des jeunes étudiants militants du Pdci de la commune d’Abobo au siège du parti à Cocody. Dans son discours, il prend totalement le contre-pied des instructions du président du parti "On ne peut pas faire le constat que le Pdci s’affaiblit et comme remède, on lui demande d’aller s’inféoder à d’autres partis politiques. Ah non ! Ce n’est pas cela le chemin. Le Pdci n’est pas créé pour s’aliéner, et il ne s’aliénera jamais. C’est un héritage, ou on peut l’assumer, ou on est incapable de l’assumer et on fout le camp" fulmine KKB contre Bédié sans le nommer. C’est M. Bédié qui a en charge l’héritage dont parle KKB, c’est lui qui a suggéré une réflexion pour déterminer le type de rapport avec le Rhdp. Et KKB ne voit rien d’autre qu’une forme d’aliénation dans cette démarche conseillée par le président Bédié. Ironie du sort, KKB a été élu député à Port-Bouët sous la bannière Rhdp. C’est contre cette sortie de route que "Le Nouveau Réveil" s’est insurgé en titrant "KKB a déraillé hier". Malheureusement, cet avertissement solennel n’a pas servi à remettre le président sortant de la Jpdci sur les rails. Puisque réagissant aux propos de Ayéri Simone, vice-présidente de la Jpdci, qui juge inopportune la tenue d’un congrès du Pdci parce que le parti doit se concentrer sur les élections à venir, KKB revient à la charge. Prenant prétexte d’une cérémonie d’hommage aux jeunes députés Pdci, il se déclare choqué qu’un jeune du Pdci s’oppose à la tenue d’un congrès. Puis d’accuser que le Pdci est le seul parti au monde où l’on ne tire pas de leçon "On a perdu le pouvoir par les armes, aucune leçon. On est minoritaire à l’Assemblée, aucune leçon. Et on va aller aux municipales pour obtenir quoi ?" s’interroge-t-il avant d’attaquer sans gants "Le Nouveau Réveil" qui l’aurait qualifié de président sortant de la Jpdci. Et KKB de contre-attaquer "je ne suis pas plus sortant que Bédié, Mady ou Mme Dao".
Face à ces faits graves, "Le Nouveau Réveil" s’était juste posé la question de savoir qui manipule KKB pour qu’il fasse preuve de tant d’irrévérence vis-à-vis de Bédié.
Les jours qui ont suivi, Le Nouveau Réveil a accédé à la demande d’interview d’un autre vice-président de la Jpdci Kouakou Abonouan Louis dit "Empirus" qui n’a pas été tendre avec le président sortant de la Jpdci. Abonouan a dénoncé les relations obscures de KKB. Voilà donc la chronologie des faits. C’est KKB qui est à l’origine de ses propres problèmes, c’est lui qui a mis le feu aux poudres. "Le Nouveau Réveil" l’a interpellé, il a refusé d’obtempérer et il a continué sur sa voie. Il faut savoir assumer dans la vie. Personne ne l’a contraint à tenir les propos désobligeants à l’endroit du président Bédié qui incarne l’unité du Pdci-Rda. Se prêtant aux questions d’un confrère hier, le Général Ouassenan Koné, vice-président du Pdci-Rda, a fait savoir que "le congrès du Pdci aura lieu mais après toutes les élections". KKB n’est pas dans cette logique. "Le Nouveau Réveil" ne peut le suivre.
Akwaba Saint Clair

LIENS PROMOTIONNELS