Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Législatives : Candidats à connaitre

Futurs députés! Faites-vous connaître

Comment

Politique

Legislatives 2011: 12 législatives partielles se tiendront le 26 février
Publié le jeudi 9 fevrier 2012   |  AFP


Elections
© Commission Electorale Indépendante par DR
Elections législatives: Bakayoko, Wodié et Koenders accordent leurs violons
Vendredi 3 février 2012. Abidjan. Siège de la Commission Electorale Indépendante. Rencontre tripartite CEI, Conseil Constitutionnel et ONUCI


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Douze élections législatives partielles se
tiendront le dimanche 26 février en Côte d`Ivoire pour permettre la mise en
place d`une nouvelle Assemblée nationale après la meurtrière crise
postélectorale de 2010-2011, a annoncé jeudi le gouvernement.
Après les législatives du 11 décembre 2011, ces partielles "auront lieu le
dimanche 26 février 2012, sur proposition de la CEI (Commission électorale
indépendante)", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, à
l`issue du Conseil des ministres.
Le Conseil constitutionnel a annoncé le 31 janvier l`annulation de
l`élection de onze députés en raison d`irrégularités. La douzième élection
partielle se tiendra dans une localité où le scrutin n`avait pu avoir lieu en
raison du décès d`un candidat durant la campagne.
Selon les résultats provisoires proclamés auparavant par la CEI, le
Rassemblement des républicains (RDR) du président Alassane Ouattara avait
obtenu la majorité - 127 sur 254 - des sièges à pourvoir à l`issue de ces élections destinées à clore la crise de décembre 2010-avril 2011, qui a fait quelque 3.000 morts.
Le Parti démocratique de Côte d`Ivoire (PDCI) de son allié, l`ancien président Henri Konan Bédié, suivait avec 77 députés. La coalition au pouvoir du RDR, du PDCI et de petites formations remportait la quasi-totalité des sièges, hormis 35 revenant à des indépendants, dont certains ont annoncé depuis leur ralliement au groupe RDR.
Le vote avait été boycotté par le Front populaire ivoirien (FPI) de l`ex-président Laurent Gbagbo, détenu à La Haye par la Cour pénale internationale (CPI), qui le soupçonne de crimes contre l`humanité.
Un remaniement gouvernemental est annoncé après ces législatives partielles. Son principal enjeu est le maintien, ou non, du chef de l`ex-rébellion Guillaume Soro comme Premier ministre, un poste promis fin 2010 au PDCI, qui a exprimé ces derniers temps ses frustrations.

LIENS PROMOTIONNELS