Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Sport
Article


Résultats des matchs de foot

Comment

Sport

CAN-2012 - Hayatou : "Aucune force" ne peut faire venir les spectateurs
Publié le vendredi 10 fevrier 2012   |  AFP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président de la Confédération africaine de football (CAF) Issa Hayatou s'est défendu vendredi contre les critiques sur la faible affluence constatée dans les stades de la CAN-2012, indiquant qu'"aucune force" ne pouvait faire venir des spectateurs.

"Qu'est-ce que la CAF peut faire? Nous voulons que les stades soient remplis mais aucune force au monde ne peut aller dans les maisons et dire aux gens: +Allez au stade+", a déclaré M. Hayatou.

"En Afrique, mais ça doit être la même chose en Europe, quand l'équipe du pays organisateur est éliminée, l'enthousiasme tombe, a-t-il ajouté. Tant que ces équipes étaient là, on avait des stades pleins. Mais à partir du moment où elles sont éliminées, le peuple est déçu. Ni le pouvoir politique, ni la police, ni la CAF, ni les journalistes ne peuvent faire venir les gens au stade, il faut être réaliste."

M. Hayatou a cependant reconnu la nécessité de régler à l'avenir cette question "en faisant peut-être appel aux enfants des écoles", avant de prendre l'exemple de l'Egypte, qui avait rempli ses stades avec des militaires lors de la CAN-2006.

"Mais la presse avait critiqué en disant: +ce ne sont pas des spectateurs+, a-t-il expliqué. Comme si les militaires n'étaient pas des hommes. L'armée égyptienne a payé des billets pour les donner à des militaires qui sont venus au stade."

"C'est bien beau de s'attaquer à l'Afrique mais il y a d'autres pays qui n'arrivent pas à remplir les 2/3 d'un stade", a-t-il conclu.

La CAN-2012, dont la finale oppose dimanche à Libreville la Côte d'Ivoire à la Zambie, est marquée par de très faibles affluences dans les stades, hormis les rencontres des deux pays organisateurs, le Gabon et la Guinée Equatoriale, éliminés en quart de finale.

La palme est revenue au match du 1er tour entre le Soudan et le Burkina Faso disputé devant 132 personnes dans le stade de Bata d'une capacité de 30.000 spectateurs. Ils étaient à peine plus nombreux lors du quart de finale entre la Zambie et le Soudan dans la même enceinte.

LIENS PROMOTIONNELS