Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Nanan Téhua II, roi d’Arrah
Publié le jeudi 16 fevrier 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

«J’ai sermonné les jeunes gens. Le secrétaire général de préfecture est témoin, le capitaine Alani est témoin, le commandant de brigade est témoin. Je n’ai nullement approuvé leur acte et je leur ai dit ce que vous venez de dire, M. le ministre. Nul n’est censé se rendre justice soi-même. Vous êtes nos autorités, si l’on vous offense, c’est vous qui devez prendre le dessus, puisque vous êtes en armes. Nos enfants ne savent pas ce qu’ils font et c’est ce que les FRCI devaient se dire. Ils sont venus m’enlever avant de m’arrêter comme un vulgaire bandit. Ils étaient au nombre de trois, même le FRCI que j’ai protégé était derrière les jeunes Dioula qui tiraient (…) Il faut que les FRCI que vous allez envoyer ici soient vraiment impartiales».

LIENS PROMOTIONNELS