Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Libération de Laurent Gbagbo / Miaka Ouretto reçu au Quai d’Orsay : « C`est le moment de la diplomatie politique »
Publié le samedi 18 fevrier 2012   |  Soir Info


Miaka
© Autre presse par DR
Miaka Oureto, président par intérim du Fpi(Front Populaire Ivoirien)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le président par intérim du Front populaire ivoirien, Sylvain Miaka Oureto, a été reçu au Quai d’Orsay (ministère français des Affaires étrangères et européennes), le jeudi 16 février 2012. Il a échangé, avec le chargé des affaires africaines et malgaches, notamment, sur des questions liées à la paix et à la réconciliation en Côte d`Ivoire. La libération « des camarades détenus dont Laurent Gbagbo » était au cœur des sujets qui ont dominé la rencontre... Selon Miaka Oureto, la démarche de son parti, envers les autorités françaises, est mue par la volonté des responsables du Fpi de rechercher la paix en Côte d`Ivoire. « Nous sommes aujourd`hui à la recherche de la paix », a-t-il déclaré dans une vidéo en ligne. « Nous avons échangé sur la situation du pays ( la Côte d`Ivoire Ndlr). La France a toujours été notre partenaire. Cette rencontre s`inscrit dans la dynamique de la paix et de la réconciliation. La France a toujours fait son devoir pour que la Côte d`Ivoire reste un Etat souverain... Comme vous le savez, le Fpi s`est inscrit dans la dynamique de la réconciliation nationale », a fait valoir Miaka. Pour lui, en dépit des brouilles survenues, la « France a toujours fait des recommandations dans le sens de la démocratie et de la paix en Côte d`Ivoire ». L`ancien Secrétaire général de l`ex-parti présidentiel estime qu`il faut faire une mise à plat totale, notamment, avec la France officielle, mais aussi avec les camarades socialistes, dont certains disaient hier « que le pouvoir de Gbagbo est infréquentable ». Parce que, soutient-il, « le moment est venu, vraiment, de faire de la diplomatie politique avec nos partenaires », afin que les « camarades du PS ( parti socialiste) nous apportent leur concours dans la recherche de la paix », a fait remarquer le président par intérim du Fpi. Miaka Oureto explique ses tournées dans les administrations françaises par le fait que des camarades sont détenus et qu`il est plus que jamais nécessaire de les faire sortir de leurs lieux de détention. « Nous sommes là, sous le froid, parce que nous avons des camarades qui sont détenus. Laurent Gbagbo se trouve à La Haye. C`est pour tous ces camarades que nous luttons. Tout autre discours ne peut que nous distraire », a-t-il indiqué relativement à une prétendue crise de leadership qui minerait le Fpi depuis sa présence à la tête de cette formation politique. Tout en félicitant et en remerciant « la diaspora ivoirienne et africaine » pour le travail abattu et sa mobilisation autour des détenus du Fpi, Sylvain Miaka Oureto a fait valoir que « pour que notre pays retrouve la paix, pour que Laurent Gbagbo soit libéré de là où il est détenu, le Fpi a repris avec la diplomatie politique », ce qui, apparemment, lui a manqué pendant qu`il était aux affaires. Signalons que le président par intérim du Fpi poursuit ses consultations dans la capitale française. Après sa visite au Quai d`Orsay, il s`est longuement entretenu avec l`ancien ministre socialiste, le Franco-Togolais Kofi Yamgnane dans un grand restaurant parisien. D’autres entretiens ont eu lieu avec maître Altit, l`avocat de Laurent Gbagbo, Guy Labertit et Henri Emmanuelli, deux responsables du parti socialiste français en début de cette semaine. Une importante rencontre aura lieu la semaine prochaine avec les responsables du Parti communiste (PC) et d’autres responsables du Parti socialiste.

Armand B. DEPEYLA

LIENS PROMOTIONNELS