Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Médiation / Encore une victoire pour l’Apc : La jeunesse d’Arrah réconciliée…
Publié le lundi 20 fevrier 2012  |  Partis Politiques


Médiation
© Ivoire-Presse par DR (Photo d`archive)
Médiation / Alphonse Soro et l`Alliance pour le changement (Apc) réconcilient la jeunesse d’Arrah
Vendredi 17 février 2012. Arrah. A la tête d’une délégation de 20 personnes, le Président de l’Alliance Pour le Changement (APC), Alphonse Soro, a conduit une médiation auprès des populations affectées par les évènements tragiques du lundi dernier.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

C’était accompagné d’une forte délégation (20 personnes) le vendredi 17 février, que M. Alphonse Soro, Président de l’Alliance Pour le Changement (APC), s’était rendu dans la commune de Arrah, aux secours des populations, affectées par ces évènements tragiques du lundi dernier. En effet, dans la même rengaine que Sikensi, le Président Alphonse Soro a rencontré la jeunesse des deux populations, Agnis et Malinkés, pour les réconforter et les soutenir face aux dommages occasionnés par ces violences. Aussi, les a emmenés à la réconciliation, pour un retour de la paix et la cohésion sociale à Arrah.

1- l’IDENTIFICATION DES CIBLES :

- la jeunesse Agni d’Arrah
- la jeunesse Malinké d’Arrah
- les autorités administratives et villageoises
- les forces républicaines de Côte d’Ivoire

2- LES OBJECTIFS DE LA MISSION :

- rencontrer la jeunesse Agnis d’Arrah, pour connaître les raisons de ces affrontements avec les éléments de FRCI et leurs jeunes frères Malinkés
- rencontrer la jeunesse Malinkés pour connaître les raisons de ces affrontements avec leurs jeunes frères Agnis
- favoriser une rencontre entre la jeunesse Agni et Malinké
- emmener les jeunes à la réconciliation et au respect de l’autorité de l’état, pour le retour de la stabilité sociale dans la commune d’Arrah

3- LE CHRONOGRAMME DE LA MISSION

- arrivée du président et de sa délégation à Arrah : 12h 15
- rencontre avec la jeunesse Agni d’Arrah : 13h05
- échanges avec les jeunes Agnis sur la situation de crise à Arrah 13h20
- fin de la rencontre avec la jeunesse Agni d’Arrah 15h25
- rencontre avec le chef de terre et du village à 15h40
- rencontre avec la jeunesse Malinké d’Arrah : 16h 15
- échanges avec les jeunes Malinkés sur la situation de crise à Arrah 16h30
- fin de la rencontre avec la jeunesse malinké à 18h16
- marche de la jeunesse malinké avec le président Alphonse Soro sur le grand carrefour de la commune d’Arrah, à la rencontre de la jeunesse Agnis : 18h25
- rencontre entre les jeunes malinkés et les jeunes Agnis d’Arrah au grand carrefour de la commune d’Arrah, sous la supervision du président Alphonse Soro et de sa délégation : 18h48
- marche commune de la jeunesse Agnis et malinkés sur le centre culturel de la commune d’Arrah : 19h27
- décisions de fin des affrontements prises par les représentants des jeunesses Malinkés et Agnis : 19h34
- discours de réconciliation tenu par les représentants de la jeunesse Agni et Malinkés : 19h 40
- discours de paix et de cohésion sociale tenue par le président de l’APC Alphonse Soro
- visite de la base militaire des FRCI d’Arrah, par le président de l’APC accompagné par les représentants jeunes des deux communautés
- réconciliation entre les éléments FRCI et la jeunesse Agni d’Arrah sous la supervision du président Alphonse Soro

4- LES CAUSES DES AFFRONTEMENTS A ARRAH

Les raisons des manifestations contre les FRCI, selon la jeunesse Agnis d’Arrah

Les échanges avec la jeune communauté d’Arrah s’est faite sous la direction du président de la jeunesse communale et a été égrené par les témoignages de certains jeunes Agnis.

Selon le président de la jeunesse communale, les manifestations des jeunes Agnis pour le départ des éléments des FRCI à Arrah, est du aux exactions quotidiennes commissent par certains éléments FRCI vis-à-vis des habitants de la commune.

Témoignages des jeunes Agnis sur les raisons de la crise :

C’est constamment que nous subissons des abus et des injustices dans le règlement de certains litiges. (Président de la jeunesse communale)

Les parents allant aux champs pour le transport de leurs matières premières sont soumis aux rackettes (Ané Aka)

Pourquoi nos frères malinkés se sont interposés à nos revendications qui ne concernaient que les éléments des FRCI (Yassé Phillip)

Nos frères malinkés ont tiré à bal réel du dimanche au lundi (bekoin wa bekoin)

A la fin de l’écoute et des échanges, le président de l’APC a déploré les victimes et les dégâts du à ces affrontements. et a exhorté les jeunes frères Agnis à un retour à la réconciliation et à la paix avec leurs jeunes frères Malinkés. Communauté avec laquelle ils vivent depuis près de 100 ans.

Les raisons des affrontements avec les Agnis, selon la jeunesse Malinké

Les témoignages donnés par les jeunes malinkés, sur les raisons des conflits avec leurs frères Agnis, sont les violences injustifiées, perpétrées contre les éléments FRCI (séquestration de 3 éléments frci), les populations malinkés et leurs biens (commerce, maison).
Témoignages des jeunes Malinkés sur les raisons de la crise :

La crise d’Arrah a pris pied à Cotobi, avec le départ des éléments FRCI exigés par la population. Ces manifestations contre les FRCI pouvaient prendre fin si certains doyens de la commune de Arrah, le voulaient ! (Touré professeur de lycée à Arrah)

Les jeunes manifestants ont attaqué un poste de contrôle FRCI le dimanche à 7h à Arrah, après avoir demandé a mes jeunes frères Agnis les raisons de ses agissements, des menaces on été proférés à l’endroit des jeunes Malinkés. C’est face aux hostilités et aux dégâts qu`’ils ont causé plus tard aux commerces de nos jeunes frères, que nous avons riposté (Bakayoko daouda)

Certains de nos amis ont reçu des couts de feu et de gés de pierre (Bakayoko daouda)

Le président de l’APC à amené les jeunes frères malinkés, à l’apaisement pour le bien de toutes les communautés d’Arrah. Il a également fait appel au pardon vis-à-vis de leurs frères Agnis et a demandé d’effectuer une marche pour la paix et le retour effectif de la stabilité à Arrah.

5- LA RECONCILIATION DE LA JEUNESSE D’ARRAH : PARI GAGNE POUR L’APC

C’est au environ de 18h20, avec une forte mobilisation de la jeunesse malinké que monsieur Alphonse Soro Président de l’APC, a effectué une marche en direction du centre de la commune d’Arrah. L’objectif affiché par cette action, était de favoriser une rencontre entre les jeunes communautés Agnis et malinkés, et de briser ainsi le mur de méfiance qu`’avait engendré les affrontements. C’est bien au grand carrefour du commerce, que les deux jeunesses se sont retrouvées, avec des salutations chaleureuses et fraternelles. Elles ont convergé par la suite, main dans la main, à l’espace culturelle d’Arrah, ou elles ont adressé solennellement en présence de la presse et de leurs communautés, un message de pardon et de paix pour le bonheur de tous les habitants d’Arrah. Le Président Alphonse Soro, vient de démontrer encore une fois que le concept, Vivre Ensemble prôné par le chef de l’Etat, est une réalité en Côte d’Ivoire.

Le service de communication

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment