Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches



Comment

Société

Formation de la nouvelle armée : Plus de 120 militaires Frci portés disparus
Publié le mercredi 22 fevrier 2012   |  Soir Info




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Pour la formation de la nouvelle armée nationale ivoirienne, et conformément aux dispositions du volet militaire de l’accord politique de Ouagadougou (Apo), quelque
200 ex-éléments des ex-Forces armées des forces nouvelles (Fafn) avaient été mis à la disposition de l’Ecole des forces armées (Efa) délocalisée, en 2005, à Zambakro. Ces soldats devraient, au terme d’une formation d’officiers, intégrer officiellement les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Mais le constat sur le terrain est que seulement 79 sur ces 200 sont effectivement présents pour la formation qui a débuté depuis environ 03 mois maintenant. Ces derniers et 136 autres élèves officiers ont été présentés, le vendredi 18 février 2012, au drapeau en présence du général Deto Letho Firmin, le chef d’Etat major général adjoint des Frci. Il avait à ses côtés le général Michel Gueu, le chef d’Etat major particulier du président Alassane Ouattara, ainsi que Jules Yao Yao, l’inspecteur général par intérim des Frci. L’absence d’environ 121 ex-éléments Fafn à l’Efa de Zambakro interpelle. On se demande s’il s’agit d’une volonté délibérée de ne pas prendre part à la formation militaire qui leur est destinée ou simplement la conséquence d’un déficit de communication et d’information. La question reste posée. Certainement que le Cdt de l’Efa, le Colonel major N’guessan Kouassi Bernard, en sa qualité de chef de corps, aurait souhaité avoir tout son effectif au complet pour la formation des élèves officiers mis à la disposition de cette école à vocation sous-régionale qu’il dirige.

Camille SIABA
(A Yamoussoukro)

LIENS PROMOTIONNELS