Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Tension autour des partielles : Quand Bédié se fâche !
Publié le jeudi 23 fevrier 2012   |  Nord-Sud


Nouvel
© Partis Politiques par DR
Nouvel an: les vœux du PDCI-RDA et de ses alliés au Président Henri Konan Bédié
Mercredi 8 février 2012. Abidjan. Maison du PDCI-RDA, à Cocody. Le Président Henri Konan Bédié présente ses voeux de nouvel an aux militants, en présence des représentants des partis frères


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Quand il a décroché, hier, son téléphone pour parler à Alassane Ouattara, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, n’a pas fait que donner des conseils à son ‘’jeune frère’’.

Il y a eu le branle-bas autour des élections législatives partielles, hier, chez les disciples de Félix Houphouet-Boigny. De sources dignes de foi, le remue-ménage sur fond de crispation est consécutif à une colère qu’aurait piquée Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), par ailleurs, président de la conférence des présidents du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Après le rapport que lui a fait Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire général adjoint de son parti, sur le déroulement de la campagne à Fresco, le Sphinx de Daoukro, selon notre source, est entré dans une grande colère. C’est que, sur la base du rapport à lui fait, la candidate du Pdci aux partielles de dimanche prochain, serait physiquement menacée, notamment par d’anciens miliciens pro-Gbagbo, décrits comme étant à la solde de l’autre candidat, Alain Lobognon. L’ancien chef de l’Etat aurait alors pris l’initiative de passer un coup de fil à son ‘’jeune frère’’, Alassane Ouattara pour lui faire part de son mécontentement. Le président Ouattara qui avait déjà eu vent de l’interview accordée au Nouveau réveil par Maurice Kakou Guikahué et dans laquelle celui-ci appelle le parti présidentiel, le Rassemblement des républicains (Rdr) à ne pas casser le Rhdp, rassure son aîné. Il promet prendre à bras le corps la question sécuritaire autour des législatives. Juste après avoir raccroché avec Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara aurait demandé des comptes au ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko. A son tour, le premier policier de Côte d’Ivoire prend son téléphone pour échanger sur le sujet avec son collègue de la Promotion de la jeunesse, Alain Lobognon, mis en cause. L’échange entre les deux ministres dure environ une trentaine de minutes. Parallèlement aux explications directes qu’il a demandées au ministre-candidat, Hamed Bakayoko exige un rapport circonstancié aux services de l’administration déconcentrée, c’est-à-dire les préfets et sous-préfets de Fresco. Des démarches qui auraient permis, en définitive, de rassurer les alliés du Pdci qu’il n’y a pas péril en la demeure. Surtout que les deux candidats ont continué à battre campagne, hier.


Marc Dossa

LIENS PROMOTIONNELS