Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches



Comment

Politique

Palabres des houphouétistes autour des partielles : Les dessous de la colère de Bédié
Publié le vendredi 24 fevrier 2012   |  Nord-Sud


Nouvel
© Partis Politiques par DR
Nouvel an: les vœux du PDCI-RDA et de ses alliés au Président Henri Konan Bédié
Mercredi 8 février 2012. Abidjan. Maison du PDCI-RDA, à Cocody. Le Président Henri Konan Bédié présente ses voeux de nouvel an aux militants, en présence des représentants des partis frères


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


On en sait un peu plus sur ce qui a irrité, mercredi, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). Devancé par son allié, le Rassemblement des républicains (Rdr) qui a déjà raflé la majorité des sièges mis en jeu lors du scrutin du 11 décembre 2011, le parti d’Henri Konan Bédié espérait refaire son retard lors des partielles de dimanche prochain. Derrière l’argument de violence, brandi à Fresco, se cacherait un vrai agacement des responsables du Pdci-Rda. C’est que, dans la circonscription électorale de Fresco où le candidat officiel du Rdr s’est retiré de la course, les hommes de Konan Bédié ont pensé que le parti présidentiel avec lequel ils sont en alliance dans le cadre du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), aurait appelé ses militants à voter pour leur candidate, Simone Ayéri. Dans le principe, c’est ce qui aurait dû prévaloir conformément à l’accord initial conclu entre Henri Konan Bédié, définissant la clé de répartition des sièges de l’Assemblée nationale entre les groupements membres du Rhdp. Espoir déçu puisque les républicains ont choisi de ‘’supporter’’ le candidat indépendant, Alain Lobognon, issu des Forces nouvelles. Surtout parce qu’après tout, le ministre de la Promotion de la jeunesse est bien un ancien cadre du Rdr mais aussi parce que la clé de répartition proposée par Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara n’a pas rencontré l’assentiment des disciples du Sphinx de Daoukro, ceux-ci estimant que leur leader avait tout concédé aux républicains. En invitant péremptoirement le Rdr, son allié à ne pas casser leur coalition, c’est en réalité le désappointement du Pdci que son secrétaire général adjoint, Maurice Kakou Guikahué exprimait ainsi vertement. Et, « pour rallier à leur cause, leur bien-aimé président, les cadres du Pdci n’ont eu comme idée que de tronquer la réalité », est persuadé un membre de la direction du parti présidentiel. Vous avez dit contrôle de l’Assemblée nationale?

Marc Dossa

LIENS PROMOTIONNELS






Autres articles

  • Bouaké/Ouattara ouvre une usine de 17 milliards - Nord-Sud - 24/2/2012
  • Coulisses - Nord-Sud - 24/2/2012
  • Mutinerie avortée au P.K.17 à Yopougon : Ce qui s’est réellement passé - Nord-Sud - 24/2/2012
  • En un mot - Nord-Sud - 24/2/2012
  • Dialogue politique/Pro-Gbagbo et Rhdp face à Koenders aujourd’hui - Nord-Sud - 24/2/2012
  • Réseau - Nord-Sud - 24/2/2012
  • Sidy Diallo va-t-il trahir Anouma ? - Nord-Sud - 24/2/2012