Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Clôture de la journée internationale de la langue maternelle / Maurice Bandaman (Ministre de la Culture et de la Francophonie) : “Nous avons intérêt à promouvoir nos langues nationales”
Publié le samedi 25 fevrier 2012   |  Le Patriote


Reforme
© Abidjan.net par Emma
Reforme de l`enseignement des arts et de la culture, les actes remis au Ministre Bandama Maurice.
Jeudi 19 janvier 2012.Abidjan, cabinet du ministre de la culture. Le Ministre Bandama Maurice reçoit les travaux sur les reformes de la culture en Côte d`Ivoire. Photo: le Ministre Bandama Maurice


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le rideau est tombé jeudi dernier sur la 2ème édition de la Journée internationale de la langue maternelle. Ce sont les locaux des Editions Livre Sud (Edilis), qui ont abrité, jeudi dernier, la cérémonie officielle de clôture de l’événement. Et cela en présence du ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman et des acteurs impliqués dans la promotion de la langue maternelle. « Je suis un témoignage de ce que nos langues maternelles peuvent apporter à l’enrichissement de l’humanité», a indiqué le ministre Bandaman, avant de poursuivre : « Nous n’aurions pas le didiga si Zady Zaourou ne maîtrisait pas le bété. Nous n’aurions pas l’œuvre ‘’Silence, on développe’’, si Jean-Marie Adiaffi ne maîtrisait pas l’agni ». Selon lui, les langues maternelles ont beaucoup apporté à la littérature ivoirienne. Mieux, la diversité des langues est, à ses yeux, un facteur de cohésion sociale et de paix mondiale. « Nous avons intérêt à promouvoir nos langues maternelles. Toutes les langues ivoiriennes doivent être sauvegardées et répertoriées », a insisté le ministre Bandaman. Peu avant, Mme Dréhi, directrice d’Edilis, avait d’abord rappelé ses efforts pour la promotion des langues maternelles notamment la création de la collection « Je lis ma langue» et de l’ONG SA.PO.MI.VIE (Savoir Pour Mieux Vivre). Ensuite, elle a noté que « nos langues sont un outil précieux de promotion du brassage ethnique, de la cohésion sociale et donc de la reconstruction nationale». Pour Mme Drehi, les langues constituent également un instrument efficace d’édification de la nation ivoirienne. Enfin, elle a plaidé pour l’octroi d’une aide à sa structure pour la publication du bulletin de SAPOMIVIE. « Un cahier de quatre pages quadri inséré dans le bulletin Point de lecture de l’association du même nom », a expliqué Mme Drehi. Notons, cette 2ème édition de la Journée internationale de la langue maternelle avait pour thème général, « les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour la sauvegarde et la promotion de la diversité culturelle et linguistique » et pour thème nationale « langues maternelles et cohésion sociale ». Elle a été meublée par des conférences débats, des expositions et des jeux socio-éducatifs.

Y. Sangaré

LIENS PROMOTIONNELS