Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Issa Coulibaly, candidat aux législatives à Dikodougou : «Je suis le candidat officiel du parti»
Publié le samedi 25 fevrier 2012   |  Nord-Sud




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Après l’invalidation des résultats de Dikodougou par le conseil constitutionnel, le colonel Issa Coulibaly, candidat du Rassemblement des républicains, assure qu’il battra son adversaire.

Dans quel état d’esprit avez-vous abordé cette campagne en vue des partielles de dimanche prochain ?

C’est avec détermination, engagement que nous avons mené cette campagne. Nous n’avons aucun doute sur l’issue de notre victoire.

Quelle est la nouvelle stratégie de campagne ?

C’est une campagne de proximité, du porte-à-porte qui consiste à expliquer aux parents que le moment de la déception, de l’incompréhension, de la stupeur, je dirais même de la révolte, passé, il faut passer à une autre phase. Sortir plus nombreux pour venir confirmer le vote qu’ils ont émis le 11 décembre dernier. Parce que quand le peuple sénoufo dit oui, c’est oui.

Malgré le fait qu’ils sentent qu’on n’a pas voulu prendre en compte ce qu’ils ont proprement fait. Le taux de participation était de l’ordre de 57%, ce qui est largement au-dessus de la moyenne nationale. Cette fois-ci, il faut montrer à la face de tous que plus que jamais, le Rdr est toujours vivant et rien ne viendra mettre en cause cette réalité.

Le soutien que vous ont apporté plusieurs dignitaires de votre parti sera-t-il déterminant pour vous ?

C’est un soutien de taille et important. Il était indispensable que les choses soient claires et nettes. D’abord pour les militants du Rdr, afin qu’ils sachent que je suis le seul candidat du parti, dans la circonscription 163, contrairement à cette rumeur que certains répandent. La confusion est entretenue auprès des populations. Certains opposent, par cette confusion, les communautés les unes contre les autres. Ceci n’est pas l’esprit du parti, qui proclame le vivre ensemble.

Après l’invalidation des résultats de Dikodougou par le conseil constitutionnel, le colonel Issa Coulibaly, candidat du Rassemblement des républicains, assure qu’il battra son adversaire.

Dans quel état d’esprit avez-vous abordé cette campagne en vue des partielles de dimanche prochain ?

C’est avec détermination, engagement que nous avons mené cette campagne. Nous n’avons aucun doute sur l’issue de notre victoire.

Quelle est la nouvelle stratégie de campagne ?

C’est une campagne de proximité, du porte-à-porte qui consiste à expliquer aux parents que le moment de la déception, de l’incompréhension, de la stupeur, je dirais même de la révolte, passé, il faut passer à une autre phase. Sortir plus nombreux pour venir confirmer le vote qu’ils ont émis le 11 décembre dernier. Parce que quand le peuple sénoufo dit oui, c’est oui. Malgré le fait qu’ils sentent qu’on n’a pas voulu prendre en compte ce qu’ils ont proprement fait. Le taux de participation était de l’ordre de 57%, ce qui est largement au-dessus de la moyenne nationale. Cette fois-ci, il faut montrer à la face de tous que plus que jamais, le Rdr est toujours vivant et rien ne viendra mettre en cause cette réalité.

Le soutien que vous ont apporté plusieurs dignitaires de votre parti sera-t-il déterminant pour vous ?

C’est un soutien de taille et important. Il était indispensable que les choses soient claires et nettes. D’abord pour les militants du Rdr, afin qu’ils sachent que je suis le seul candidat du parti, dans la circonscription 163, contrairement à cette rumeur que certains répandent. La confusion est entretenue auprès des populations. Certains opposent, par cette confusion, les communautés les unes contre les autres. Ceci n’est pas l’esprit du parti, qui proclame le vivre ensemble.

Entretien réalisé par Cheick Timité, envoyé spécial à Dikodougou

LIENS PROMOTIONNELS