Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Le SNRR offre 15 tonnes de non vivres aux personnes déplacées internes de cote d’ivoire vivant à Bingerville.
Publié le lundi 27 fevrier 2012   |  Autre presse


Le
© Autre presse par DR
Le SNRR offre 15 tonnes de non vivres aux personnes déplacées internes de cote d’ivoire vivant à Bingerville.
24 février 2012 à l’église harriste de Bingerville en présence des autorités administratives et religieuses de la ville. Photo: Directeur de Cabinet du SNRR, Monsieur Sidibé Mamadou et le président d’Afrijapan, Docteur Ferdinand Bleka


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Trois cents kits de vêtements, de lingerie de jouets pour enfants et accessoires divers ont été remis par le SNRR aux personnes déplacées internes vivant sur les sites de Bingerville. La cérémonie a eu lieu le 24 février 2012 à l’église harriste de Bingerville en présence des autorités administratives et religieuses de la ville. Ce don fait partie des 15 tonnes de non vivres offerts gracieusement par l’ONG Afrijapan grâce à l’accord de partenariat signe entre cette association japonaise et le SNRR.
Pour le président d’Afrijapan, Docteur Ferdinand Bleka, cette action de haute portée humanitaire s’inscrit dans vision de la structure qu’il dirige et selon laquelle la stabilité du monde dépendra de la stabilité de l’Afrique. C’est pourquoi, cette organisation a fait sienne toute action qui vise le renforcement des capacités humaines mais aussi la restauration de la dignité et de la grandeur de l’homme. D’ailleurs, en 2011, à l’initiative d’Afrijapan, une délégation du SNRR s’est rendue au Burundi. Un pays qui a connu une guerre fratricide mais qui a réussi à se reconstruire grâce à l’appui des bailleurs internationaux et organisations humanitaires dont Afrijapan.
Quant au Directeur de Cabinet du SNRR, Monsieur Sidibé Mamadou, « le SNRR n’est pas dans l’humanitaire mais ne saurait rester insensible à la détresse des personnes déplacées internes (PDI) ». Raison pour laquelle, Afrijapan a été sollicité pour apporter son assistance aux nombreuses PDI vivant sur l’ensemble du territoire, et dont la grande majorité se retrouve dans le grand ouest. Aussi, après leur relèvement précoce, le SNRR prendra-t-il la relève pour la réinsertion professionnelle de ces populations. Dans cette optique, il a exhorté ces groupes à s’inscrire dans la dynamique de la réconciliation nationale. Il leur a recommandé de regagner leurs domiciles, ce qui leur permettra de bénéficier des projets de réinsertion du SNRR.
L’adjoint au maire de la commune, monsieur Koffi célestin, puis à sa suite monsieur christ Seydou, représentant les victimes de guerre du district d’Abidjan, ont fortement salué cette et souhaité un bon usage de la part des bénéficiaires.

S/D Com SNRR

LIENS PROMOTIONNELS