Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Botro/Coupeurs de route : Un convoi de l’Onuci attaqué
Publié le vendredi 9 mars 2012   |  L'expression




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

La mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire vient de faire l’amer constat de la grande insécurité qui règne sur les routes interurbaines des zones ex-Cno. Hier, de retour de Botro, où il a pris part à la célébration de la Journée internationale de la femme, un convoi de quatre véhicules de type 4x4 de l’Onuci est tombé dans un guet-apens des coupeurs de route. Selon le témoignage d’un membre du convoi, qui a requis l’anonymat, les véhicules de la mission de la paix ont essuyé des tirs de kalachnikovs de ces braqueurs. L’attaque a eu lieu entre les villages de Koffikro et Adjékro aux environs de midi. Si les missionnaires de l’Onuci sont sortis saints et saufs de ce piège, poursuit notre informateur, ce ne fut pas le cas pour deux occupants d’un minicar. Le chauffeur et un passager ont été abattus par les malfaiteurs. « Nous avons constaté des véhicules immobilisés avec des personnes couchées. Croyant que c’était un accident, nous avons décidé de nous approcher afin d’en savoir davantage. C’est à ce moment qu’un homme, encagoulé et s’est mis à mitrailler avec une kalachnikov nôtre véhicule. Notre chauffeur a fait marche arrière et plus le véhicule reculait, plus il tirait en courant. Nos voitures ont replié jusqu’à Démakro, village situé à 5 kilomètres de Botro, où nous nous sommes réfugiés. Nous avons alerté les forces armées de l’Onuci », a-t-il expliqué. Et de poursuivre : « L’attente a duré une heure. Accompagnées d’un détachement des Frci, les forces onusiennes sont arrivées sur les lieux. Nous avons fait une découverte macabre. Les corps sans vie de deux occupants du car, couchés à terre. Il s’agissait des corps du chauffeur et d’un passager du minicar de 22 places appelé communément ‘‘Badjan’’. Plus chanceux, les autres passagers disent avoir été dépouillés de tous leurs biens. Soit au total, une somme de 2.625.000 Fcfa a été emportée par les quidams ».

Marcel Konan
Correspondant régional

LIENS PROMOTIONNELS