Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Après les graves aveux d’Amadou Soumahoro/ Koua Justin à la CPI : «Libérez Gbagbo et venez chercher les vrais auteurs des crimes »
Publié le jeudi 22 mars 2012   |  Le Quotidien




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le secrétaire général par intérim du RDR, Amadou Soumahoro, a déclaré, le 18 mars dernier à Daloa que « tous ceux qui se sont attaqués à Ouattara sont au cimetière ». Avouant ainsi tous les crimes du régime RDR. Joint par téléphone, hier, le SN de la JFPI, Koua Justin, a interpellé la CPI.

«C’est un sentiment profond de frustration, mais aussi de fermentation du désespoir qui m’anime après les propos scandaleux de M. Amadou Soumahoro. En disant que « tous ceux qui se sont attaqués à Dramane Ouattara sont au cimetière, Amadou Soumahoro vient enfin d’avouer ce que nous, au FPI, avons toujours dit. Que c’est le RDR qui tue dans notre pays. C’est ce parti de Dramane Ouattara qui a introduit la violence dans la politique en Côte d’Ivoire depuis son apparition sur la scène ivoirienne. Seuls leurs parrains qui refusent de voir, ne le savaient pas. Dès lors, nous estimons que les enquêtes de la CPI sont bouclées et qu’il faille venir chercher les vrais auteurs des crimes en Côte d’Ivoire, qui sont au RDR, et laisser Laurent Gbagbo, la victime, rentrer dans son pays. Les Ivoiriens et tous les démocrates du monde ne sont pas surpris par cette sortie. Nous constatons que les remords de toutes les victimes innocentes tuées commencent à faire leur effet. Ce n’est que le début, chacun dira ce qu’il a fait. Pour nous, Amadou Soumahoro est un individu dangereux pour la cohésion sociale. C’est ce dernier qui a dit que son parti allait attaquer les meetings du FPI et effectivement, nos meetings ont été matés dans le sang. Faisant des morts et des blessés graves. Mais, je voudrais le rassurer. Ses menaces ne freineront point notre détermination de porter la voie du peuple qui souffre. Le peuple souffre de la politique hasardeuse et ridicule du régime des rattrapeurs. Le peuple souffre de leur incapacité à lui apporter un mieux être. Le peuple souffre de leur mensonge érigé en mode de gestion des choses de l’Etat. Le peuple souffre de leur incompétence et de leur nullité. Le peuple à honte de ces dirigeants soucieux de brader ses ressources à l’occident. Le peuple souffre de cette insécurité instaurée dans toutes les cours des Ivoiriens. Le peuple souffre d’assister à la mort de l’intelligentsia liée à la fermeture des Universités. En somme, le peuple souffre de se voir diriger par des incompétents, parachutés par des forces armées étrangères. Amadou Soumahoro se fait peur à lui-même, mais pas à la Jeunesse du FPI. Nous l’attendons dans sa logique barbare. Nous saurons lui apporter désormais la réplique nécessaire. Le peuple n’est point amnésique. Les tueurs, les violeurs, c’est bien le RDR. Ceux qui ont massacré le peuple depuis 2002 et qui continue de massacrer, c’est bien le RDR. Ceux qui tuent nos parents et frères dans les villages et campements, c’est bien la branche armée du RDR baptisée les Forces nouvelles ou Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). La Jeunesse du FPI est prête au combat. Et elle combattra pour la dignité et la souveraineté du peuple ivoirien ».

Propos recueillis par José S. Koudou
Kjstephy2007@yahoo.fr

LIENS PROMOTIONNELS