Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Affaire ex-Ciad Primo : Les précisions du groupe Amaos
Publié le vendredi 23 mars 2012   |  Le Temps




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Face aux derniers développements de l’actualité relative à l’opération ex-Ciad Primo qui a été rachetée par le groupe Amaos, le premier responsable dudit groupe a animé un point de presse à son siège le mercredi 21 mars 2012 pour faire des mises au point. Le Directeur général d’Amaos, Kouassi Kouamé Félix ,a rappelé que son groupe a racheté les parts sociales et le fonds de commerce de Ciad Primo alors en faillite, de façon régulière. Avant de la dissoudre, pour subroger Amaos dans les droits et obligations de Ciad Primo.

Mais il se trouve que depuis quelque temps, Babily Dembélé, le cédant de ex-Ciad Primo et des individus se disant de la défunte entreprise, profitant de la confusion de la crise, se réclament d’une «commission d’évaluation» de la société Ciad Primo, «arrêtent avec les locataires acquéreurs les sommes reliquataires de la convention de vente d’immeubles dont le groupe Amaos est cessionnaire et détournent par conséquent une partie substantielle l’actif de l’opération cédée à titre onéreux au groupe Amaos» dont Kouassi Koffi Félix est le représentant légal. Aussi le conférencier a-t-il tenu à préciser qu’en dehors de sa propre personne (K.K.Félix) et de M. Guindo Seydou, pour le groupe Amaos, aucune autre personne n’est habilitée à prélever le loyer auprès des locataires acquéreurs. Le conférencier a donc tenu à rassurer ces derniers en indiquant que son souci n’est pas de les expulser systématiquement. K. K. Félix demande donc aux locataires acquéreurs de se rendre dès à présent au siège du groupe Amaos pour qu’une solution soit trouvée pour chacun.

K.K.M

LIENS PROMOTIONNELS