Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Les femmes au 1er ministre : “Le marché est cher, on ne mange plus”
Publié le vendredi 23 mars 2012   |  Nord-Sud


Primature:
© Ministères par Prisca
Primature: Ahoussou Jeannot entame sa première visite de terrain dans plusieurs marchés d`Abidjan
Mercredi 22 mars 2012.Abidjan .Le premier ministre Ahoussou Jeannot et plusieurs ministres effectuent une visite de terrain dans les marchés de Port-bouet ,Treichville, Adjamé


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le gouvernement a décidé de montrer un signal fort dans sa volonté de lutter contre la flambée des prix. Hier, le 1er ministre et plusieurs ministres se sont rendus dans des marchés.
A l’aide de casseroles, les femmes du marché central de Treichville ont réservé un accueil bruyant au Premier ministre et sa délégation. Morceaux choisis : « on a faim, le marché coûte trop cher, on ne mange plus. » A leurs préoccupations, Jeannot Ahoussou a affirmé que le président de la République a entendu les pleurs des femmes et qu’il a enjoint ses ministres de trouver très rapidement une solution au problème de la flambée des prix. Il a donné rendez-vous aux populations dans trois mois pour faire le bilan des mesures qui seront mises en œuvre. « Déjà, des mesures immédiates seront prises et les prix vont diminuer. » a-t-il rassuré. Le chef du gouvernement a clamé haut et fort que l’Etat va commencer par la sensibilisation avant de sanctionner tous ceux qui ne respecteront pas les solutions envisagées. Soulignons que le Premier ministre avait pour but de s’enquérir de la réalité sur la hausse des prix. Il était accompagné de deux ministres d’Etat (Moussa Dosso et Mabri Toikeusse), des ministres du Commerce, Dagobert Banzio, des Ressources animales et halieutiques, Adjoumani Kobenan, de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Prof Thérèse N’Dri Yoman, de la Salubrité urbaine, Anne Ouleto et des Transports, Gaoussou Touré. Soit 7 ministres et leur chef. C’est d’abord à Adjamé, au marché Cocoprovi, qu’a débuté cette randonnée. C’est dans une ferveur qui contraste avec leurs conditions de vie que les femmes de cette coopérative de vivriers, ont reçu leurs illustres hôtes. Ceux-ci, par la suite, ont visité les étals de légumes, de bananes plantains, d’ignames et de manioc. A cette occasion, les commerçantes ont relevé les raisons de la hausse vertigineuse des prix sur les marchés. Il s’agit notamment des surcoûts sur les routes qui sont répercutés sur le prix chez le consommateur final. Après Adjamé, le cap a été mis sur Treichville où les femmes ont mis en évidence leur ras-le-bol face à la hausse des prix sur les marchés. Le clou de cette visite fut au marché à bétail de Port-Bouët. A cet endroit, le ministre Adjoumani Kobenan s’est réjoui de la bonne collaboration entre son ministère et le district qui a abouti à la mise en chantier des travaux de réhabilitation de l’abattoir. Ceci, en vue d’offrir de la viande de qualité aux populations.

Ahua K.

LIENS PROMOTIONNELS